140 ans des Traités Brazza-Makoko : plusieurs conférences scientifiques ponctuent la célébration

Mercredi 16 Septembre 2020 - 16:02

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’événement célébré par le Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza en collaboration avec l’Université Marien Ngouabi (UMNG), permet aux enseignants de cet alma-mater congolais d’animer une dizaine de conférences scientifiques dans ce haut lieu historique du Congo. 

Cette série de conférences scientifiques commencée le 10 septembre avec la signature du Traité Brazza-Makoko, qui s’étale sur plusieurs semaines, est le ton que le Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza et l’UMNG ont voulu donner à la commémoration d’un acte chargé d’histoire. Car sans le traité Brazza-Makoko, la ville capitale ne serait certainement pas devenue une agglomération témoin de l’histoire, une cité verdoyante avec une population multiculturelle, le refuge d’une France occupée, une ville plus que centenaire, a déclaré la directrice générale du Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza, Bélinda Ayessa, initiatrice de cette série des conférences.

Après les conférences inaugurales des 10 et 14 septembre, sur « Traités De Brazza-Makoko et leurs incidences », par le Pr Joseph Itoua, maître de conférences CAMES d’Histoire, sous la modération du Pr Joachim Gomathéthé, maître de conférences CAMES d’histoire ; et sur « De Brazza : vie et œuvres » par Dominique Oba, Maître de conférences CAMES d’histoire, avec pour modérateur, le Pr Joachim Gomathéthé, les prochaines conférences animées par d'éminents professeurs de l'UMNG, interviendront, le samedi 19 septembre, sur le thème : « Le code épistémo-éthique des Mbosi de la République du Congo : invariant, menaces et perspectives » par Didier Ngalebaye, maître de conférences CAMES de philosophie, avec pour modérateur, le Pr Joseph Zidi, maître de conférences CAMES d’histoire.

Le samedi 26 septembre, « La situation linguistique dans le département de la cuvette », par le Pr Yvon-Pierre Ndongo Ibara, Pr titulaire CAMES de linguistique, sous la modération du Pr Edouard Ngamountsika, Pr titulaire CAMES de linguistique.

Le samedi 3 octobre, « Création de la ville de Brazzaville », par le Pr Joseph Itoua, sous la modération du Pr Joachim Gomathéthé.

Le samedi 10 septembre, « Histoire de la sociologie au Congo : épistémologie, éthique et nouvelle forme d’engagement », par le Pr Alexis Tobangui, maître-assistant CAMES de sociologie, sous la modération du Pr Jean Bruno Bayette, maître-assistant CAMES de sociologie.

Le samedi 17 octobre, « Problématique de la riposte psychosociale face à la pandémie : cas de Covid 19 », par le Pr Nicaise Léandre Mesmin Ghuimbi, maître-assistant CAMES de psychologie clinique et psychopathologie, sous la modération du Pr Krishna Amen Ndounia.

Le samedi 24 octobre, « Jeunes femmes prends-toi en charge », par le Pr Jean-Bruno Bayette, sous la modération du Pr Guy Moussavou, maître-assistant CAMES de sociologie de l’éducation.

Le samedi 31 octobre, « L’approche par compétence au Congo », par le Pr Guy Moussavou, maître-assistant CAMES de sociologie de l’éducation, sous la modération du Pr Jean-Bruno Bayette.

Le samedi 07 novembre, « La communauté des Mbosi de la République du Congo Eléments d’histoire et de civilisation », par le Pr Joseph Itoua, modéré par le Pr Michel Alain Mombo, Pr titulaire d’Histoire.

Le samedi 14 novembre, « Sagesse et sorcellerie chez les Angungwel : un héritage ancestral », par le Pr Krishna Amen Ndounia, maître-assistant CAMES de philosophie, modéré par le Dr Laurent Gankama, maître-assistant CAMES de philosophie.

Rappelons que si lors de la conférence inaugurale, le Pr Joseph Itoua, a articulé sa communication portant sur « Traités Brazza-Makoko et leurs incidences » autour de deux questions principales : quels traités ont été signés entre De Brazza et Makoko ? Quelles sont les incidences que ceux-ci ont eues sur l’action coloniale de la France au Congo ? le Pr Dominique Oba, dans son exposé portant sur « De Brazza : vie et œuvres », a mis un accent particulier sur l’humanisme de Pierre Savorgnan de Brazza.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo : le Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza haut lieu de la culture et de l’histoire du Congo (crédit photo/ ADIAC)

Notification: 

Non