Infrastructures scolaires: la rénovation de l'école Joseph-Nkeoua s'achève en septembre

Jeudi 12 Juillet 2018 - 20:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président d’honneur du Groupement d’associations Bana Congo (GABC), Denis Christel Sassou N’Guesso, a visité le 11 juillet à Brazzaville, les travaux de réhabilitation de l’établissement d’enseignement général, dans le deuxième arrondissement Bacongo.

Denis Christel Sassou N’Guesso est allé sur le terrain se rendre compte de l’état d’avancement des travaux entrepris par le groupement d’associations dirigé par Roch Akindou. La réhabilitation de l'école Joseph-Nkeoua,  débutée récemment, prendra fin en septembre, avant la rentrée scolaire 2018-2019. Les travaux consistent à construire un terrain multi-sports, une infirmerie, la place du drapeau, la réfection des tables-bancs, bureaux, l’étanchéité, le mur de clôture, la pose du portail, l’éclairage et bien d’autres.  

Le président d'honneur du GABC, accompagné de l’administrateur maire de Bacongo, Simone Loubienga, a encouragé les jeunes ouvriers en les invitant à travailler avec ardeur et passion, parce que le groupe veut mutualiser les efforts pour revaloriser l’école congolaise. Ces jeunes travaillent bénévolement dans le cadre de l’éducation pour relever le niveau des élèves et des établissements. « C’est le même cadre qui est reproduit dans toutes les écoles bénéficiaires des travaux du groupe. Les modifications dépendent de l’espace pour installer les sanitaires pour les élèves et le personnel enseignant », a-t-il indiqué.

Selon lui, cette école n’est pas la toute dernière à pouvoir bénéficier de l’appui du GABC. Interrogé sur les autres établissements du pays qui attendent d'être également réhabilités, le président d’honneur a expliqué qu’il n’y a pas un calendrier établi. « Les actions menées par le groupement sont une sonnette d’alarme pour réveiller le pouvoir public dans le domaine éducatif. Le groupe lance un appel aux autorités pour mobiliser le département en charge de l’éducation, parce que son ambition est d’aller également soulager tant soit peu les élèves des établissements de l’hinterland », a-t-il déclaré.   

Roch Akindou a pour sa part souligné que les difficultés se situent au niveau du mur de clôture qui a été construit avec les grillages.  Le groupement sera obligé de revenir sur chaque poteau pour avoir un mur très solide. A celles-ci, s’ajoute celle des bâtiments construits en briques rouges datant de l’époque coloniale.  

L’administrateur maire de Bacongo, Simone Loubienga, a remercié le GABC avant de souligner que les travaux de réhabilitation de cette école permettront aux élèves de suivre les cours dans les meilleures conditions.

 

Lydie Gisèle Oko

Notification: 

Non