Coopération Congo-HCR : mise en place d’un cadre institutionnel et opérationnel du mécanisme humanitaire

Lundi 29 Octobre 2018 - 12:57

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La structure a été créée au terme d’une formation théorique et pratique, du 22 au 26 à Brazzaville, de plus de trente délégués des institutions nationales aux réponses humanitaires.   

L’atelier portait sur la simulation du mécanisme humanitaire organisé par l’agence pays du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), en collaboration avec le ministère des Affaires sociales et de l’action humanitaire.

Outre l’acquisition du mécanisme humanitaire, le  Congo dispose d’une stratégie nationale de gestion des risques et des catastrophes, deux cadres l'aidant à conduire ses activités de prévention, de réduction et de gestion des crises ainsi que des catastrophes.

Cette gestion des catastrophes sera entière après l’adoption, par le parlement, de la loi portant protection et assistance aux personnes déplacées internes, encore en chantier.

« Nous sommes au terme d’un processus qui avait débuté le 21 novembre 2017 par la signature d’un protocole d’accord entre le HCR et la République du Congo. Il visait aussi à renforcer les capacités du gouvernement en matière de protection des refugiés, déplacés internes et des apatrides. Ce cadre mis en place est une première de la sous-région Cémac », a déclaré Cyr Modeste Kouamé, représentant du HCR au Congo.

Au terme de la formation, la partie congolaise s’est félicitée de la représentativité des délégués des institutions ministérielles et du niveau des connaissances atteint par les partcipants.

Pour aider le pays à mieux répondre aux urgences humanitaires, a expliqué Murlaine Obandza, délégué du ministère en charge de la Décentralisation, les équipes doivent corriger les faiblesses liées à la communication, à la fourniture des intrants (vaccins et vivres), à la capacité de réponse et à l’appropriation des procédures.

« Avec ce que vous avez acquis, je puis vous assurer que la République du Congo dispose de la première équipe multisectorielle et pluridisciplinaire de gestion des crises et des catastrophes humanitaires », a indiqué Christian Aboké-Ndza, directeur de cabinet au ministère des Affaires sociales.

A l'instar du ministère en charge de l'Action humanitaire, les autres institutions du pays, à travers cette formation, sont immédiatement dotées d'une direction ou indirectement d’une équipe chargée de gérer les urgences.

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

La photo de famille de famille au terme du séminaire / Adiac

Notification: 

Non