Recensement des établissements de microfinance : quatre-vingt-dix-neuf agents mobilisés à Brazzaville

Lundi 29 Octobre 2018 - 11:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'opération démarre le 2 novembre, dans tous les arrondissements de la ville capitale, dans le but de mettre sur pied une politique efficace, capable de bâtir des stratégies pour la meilleure prise en compte des opérateurs dans le dispositif financier national.

 

 

Initié par le ministère des Finances et du budget à travers un organe dédié à la Direction générale des institutions financières nationales (DGIFN), le recencesement des établissements de microfinance a été officiellement lancé le 26 octobre, par le directeur général des institutions financières nationales, Constant Badia. Il a  été adopté le 12 juillet, notamment au cours de la réunion du conseil national du crédit.

À l'occasion de ce recensement, il est mobilisé quatre-vingt-dix-neuf agents recenseurs qui sillonneront les arrondissements et différents quartiers de Brazzaville, plus précisément du 2 au 13 novembre pour collecter les informations.

Selon Constant Badia, cette opération a pour objectif principal d'identifier les opérateurs qui offrent des produits et services financiers à la population. Elle permettra également aux autorités nationales de bâtir des stratégies pour une bonne prise en charge des opérateurs dans le dispositif financier du pays.

Parlant de l'importance de ce travail, le responsable de la DGIFN a souligné qu’il s'agira de recenser toutes les activités de crédit et d'épargne, de transfert de fonds et de carte de pointage. Par exemple, les "mobikissi", les produits et services financiers offerts à la population par les opérateurs œuvrant tant dans le secteur formel qu'informel tels que les établissements de microfinance, les caisses, les mutuelles, les coopératives, les associations, les ONG de développement local et international, les tontines, les projets d'épargne et de crédit, les structures de transfert de fonds de cartes de pointage et bien d'autres.

«  J'appelle les agents recenseurs à s'investir pleinement dans cette activité pour que les données qui seront collectées au cours de ce recensement reflètent la réalité du terrain et afin de permettre au conseil national du crédit de disposer d'une base de données fiable pour le mieux-être de notre système financier national », a-t-il conclu

Signalons que cette opération va se poursuivre aussi dans les autres départements du pays.

 

Rock Ngassakys

Notification: 

Non