Sécurité : la police lance officiellement l’opération Hypercut 2018

Lundi 10 Décembre 2018 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans le cadre de la sécurisation des fêtes de fin d’année et de nouvel an 2019, l'opération a démarré le 10 décembre dans la ville océane, à l’occasion du rassemblement régimentaire dirigé par  le colonel de police, Serge Pépin Itoua Poto, directeur départemental de la police au Kouilou et à Pointe-Noire, contrôleur opérationnel de  cette opération. 

S’adressant  à la troupe, le colonel Serge Pépin Itoua Poto a rappelé que la situation sécuritaire dans les départements de Pointe-Noire et du Kouilou est relativement calme, apaisée et sous contrôle. Toutefois, a-t-il indiqué, chaque fin d’année représente souvent une occasion propice pendant laquelle les fauteurs de troubles profitent pour trouver du gain facile et d’autres avantages immérités.

En effet, selon le directeur départemental de la police, pour éviter ce désordre, la direction générale de la police  a pris un concept d’opération et la police départementale à son tour a pris un ordre opérationnel  afin que les festivités de fin d’année et de nouvel An se passent dans toute la quiétude totale à Pointe-Noire et au Kouilou. « De ce fait, l’opération Hypercut 2018 comportera trois étapes, dont la première consiste à gérer, du 8 au 21 décembre, l’investigation et la stérilisation, il s’agit simplement aux chefs de secteur opérationnel d’exhumer les plans de riposte sectoriel. La deuxième étape est fixée du 22 décembre au 2 janvier, liée à la sécurisation des festivités de fin d’année avec deux grands moments dominants, à savoir du 24 au 25 décembre pour la Nativité du christ et du 31 decembre  au 1er  janvier pour la Saint-Sylvestre. La troisième sera du 2 au 5 janvier, fondée sur le désengagement.  Conformément à ces étapes, il y aura des dispositifs qui seront mis en place dont le premier sera le renseignement, le second la lutte contre le grand banditisme, la délinquance sur la voie publique, l’ordre public, la réserve opérationnelle. Ainsi, nous devrons offrir à la population une force publique non tracassière et réellement républicaine », a-t-il signifié.

L’orateur a indiqué que pour mener à bien son travail, la police a toujours besoin de l’apport de la population. Aussi le numéro vert 117 permettra-t-il à la population d’appeler directement les services de police en cas de besoin. Il a ainsi invité les habitants de Pointe-Noire et du Kouilou à renforcer les acquis de la police de proximité. Cependant, il a mis en garde les agents impliqués dans cette opération sur les actes d’antivaleurs et les comportements qui peuvent nuire ou ternir l’image de la force publique. « Les règles d’engagement qui nous incombent tous  présentement  ne doivent pas souffrir, celles-ci méritent une observation stricte, totale et sans pareil », a-t-il conclu.  

 

 

 

 

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Le colonel de police, Serge Pépin Itoua Poto, lançant l’opération / Adiac

Notification: 

Non