Affaires sociales : les directeurs départementaux mieux outillés pour assurer leurs missions

Lundi 10 Décembre 2018 - 17:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La ministre de tutelle, Antoinette Dinga Dzondo, a présidé, du 6 au 8 décembre à Sibiti, chef-lieu du département de la Lékoumou, la deuxième conférence des directeurs départementaux dont l’objectif général était de contribuer à la vulgarisation de la Politique nationale d’action sociale (PNAS) et son plan d’action 2018-2022.

La rencontre visait spécifiquement à faciliter l’appropriation de la PNAS et son plan d’action par les participants ; fournir les outils nécessaires et l’approche méthodologique pour la déclinaison du plan d’action national en plans départementaux et de partager l’expérience de Sibiti dans le cadre du projet pilote du système intégré de protection de l’enfant en vue de sa mise à l’échelle.

Les participants ont suivi au total onze communications dont le cadre général de la PNAS ; le programme d’action sociale ; le projet Lisungi-système de filets sociaux et le Registre social unique (RSU) ; le programme action humanitaire. Les autres communications ont porté sur le programme renforcement des capacités institutionnelles, organisationnelles et opérationnelles ; les outils actuels de la communication du ministère ; le mécanisme humanitaire, le modèle de plan départemental d’action sociale ; l’approche intégrée de protection de l’enfant, l’évaluation initiale multisectorielle rapide et l’exercice de simulation (accueil et installation d’un site).

Au terme des travaux, ils ont formulé des recommandations pour faciliter la mise en œuvre du plan d’action de la PNAS 2018-2022. Il s’agit, entre autres, de la production des outils de collecte de données à partir des supports standardisés, la mise progressive à l’échelle du système de protection de l’enfant, l’introduction des modules d’action humanitaire dans les curricula de formation à l’Institut national de travail social. À cela, s’ajoutent la diligence dans la publication de l’arrêté portant organisation et attributions des directions départementales de l’action humanitaire, la dotation des directions départementales en moyens de transport, la dotation en générateurs électriques des directions situées dans les zones non électrifiées, la plus forte implication des autorités préfectorales et locales dans la mise en œuvre et le suivi des plans départementaux d’action sociale.

Clôturant ces assises, Antoinette Dinga Dzondo a rassuré les directeurs départementaux de sa totale confiance et celle du gouvernement en dépit de la conjoncture économique et financière difficile que connaît le pays, surtout dans la mise en œuvre effective de ces recommandations.

Notons que cette deuxième conférence des directeurs départementaux du ministère des Affaires sociales et de l’action humanitaire s’est tenue avec un appui multiforme du bureau de l’Unicef au Congo.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Les participants ; Photo de famille/DR

Notification: 

Non