Centrafrique: le G5 recommande la retenue aux groupes armés

Mercredi 16 Janvier 2019 - 14:05

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

A l'approche des pourparlers de paix, les parties prenantes ont été invitées à se retenir pour "parvenir sans délai à une résolution pacifique et définitive de la crise" qui affecte le pays, selon un communiqué.

L'annonce est faite dans un contexte de récurrence de violences des groupes armés à Ouaka au centre et Mbomou au sud-est. A Bambari en particulier, la population civile ainsi que les forces de défense et de sécurité nationale, dont la cible des violences causant la mort de deux officiers de police et blessant de nombreux civils, selon le G5.

Celui-ci est un groupe partenaire de la Centrafrique, composé de l'Union européenne, de l'Union africaine, de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale, de la France et des Etats-Unis.

Les pourparlers de paix entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés se tiendront à Khartoum au Soudan, le 24 janvier, pour exhorter les groupes armés à cesser toutes les hostilités et à s'engager dans le processus de dialogue.

Le G5 a condamné ces actes de violences qui sont ''de nature à ruiner les chances d'une sortie négociée de la crise''  et salué l'action menée à Bambari par les Casques bleus et les forces gouvernementales pour rétablir l'ordre.

Noël N'dong

Notification: 

Oui