Distinction : trois Congolais nommés ambassadeurs universels pour la paix

Mardi 15 Janvier 2019 - 19:04

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le maire de la commune de Kintélé, Mensah Sassou N’Guesso; le prophète de la mission du Cèdre, William Arsène Yaucat Guendi; et Mgr Pastefort, de l’Eglise orthodoxe autonome d’Afrique, ont pris, le 15 janvier à Brazzaville, l’engagement d’œuvrer pour la promotion des valeurs universelles.

Le serment prêté devant le chairman international de la Fédération universelle pour la paix (FPU) section Congo, Maurice N’Guesso, symbolise l’engagement officiel des nominés à cette organisation non gouvernementale.

Les nominés ont reçu chacun un diplôme, une écharpe, un insigne distinctif et prêté serment pour leur engagement. « C’est un plaisir pour moi car, je pourrais sillonner tous les pays pour prôner la paix et l’amour. Pour promouvoir la vraie paix, il faut commencer par notre pays et combattre tout d’abord le tribalisme qui est ancré dans la mémoire des Congolais », a indiqué Mensah Sassou N’Guesso.

Le fondateur de l'apostolique prophétique et universelle mission du Cèdre, William Arsène Yaucat Guendi, a, pour sa part, déclaré : « Je ressens un sentiment de responsabilité pour œuvrer pour la paix. Nominé ambassadeur universel pour la paix, la surprise a été énorme car, je ne m’attendais pas à cette distinction. Je crois que j’ai toujours œuvré pour la paix ».   

La FPU est une organisation non gouvernementale qui a un statut spécial et consultatif général auprès de l’Organisation des Nations unies grâce à son œuvre relative au maintien de la paix dans le monde.

Pour sceller la paix dans les Etats, cette organisation internationale encourage même les mariages inter-ethniques et inter-Etats. Lors d’une récente rencontre de ces membres en Afrique du Sud, environ quatre cent cinquante mariages ont été bénis.  

Les membres de la FPU défendent cinq principes universels, à savoir vivre selon la volonté divine, respecter la nature de l’être humain, œuvrer pour l’unité familiale comme école d’amour et de paix, vivre pour les autres afin de réconcilier l’humanité divisée et enfin coopérer pour transcender les barrières ethniques, religieuses et nationales.  

En Afrique, l’année 2018 a été marquée par l’organisation de deux sommets de la FPU dont l’un au Sénégal et l’autre en Afrique du Sud.

Rappelons que la FPU est une alliance internationale de personnes et d’organisations résolues à bâtir un monde de paix, où chacun pourra vivre dans la liberté, dans une coopération harmonieuse avec les autres, et où la prospérité sera équitablement partagée.

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

Les trois nominés ambassadeurs de la FPU/Adiac

Notification: 

Non