Environnement : Semaine du développement durable à Abu Dhabi

Jeudi 17 Janvier 2019 - 20:29

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Semaine du développement durable s’est tenue à Abu Dhabi (Emirats arabes unis) du 10 au 17 janvier en présence de plusieurs chefs d’Etat africains parmi lesquels, Ibrahim Boubacar Keïta du Mali, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz ou l’Angolais João Lourenço.

Initiée par la société « Abu Dhabi pour l’énergie d’avenir » (Masdar), l’édition 2019 a été organisée autour de plusieurs axes principaux, dont le rapprochement entre les mondes matériel et numérique, le rôle de l’énergie nouvelle dans la lutte contre les effets du changement climatique, l’eau et l’avenir du transport, l’exploration de l’espace et la technologie pour une vie meilleure.

La cérémonie d’ouverture de cette manifestation, placée cette année sur le thème « Rapprochement des secteurs : accélération du développement durable », a été présidée par  Cheikh Mohamed Ben Rached Al Maktoum, vice-président de l’Etat des Emirats arabes unis. S’exprimant à cette occasion, Soltan Ben Ahmed Al Jaber, ministre d’Etat, président du conseil d’administration de « Masdar », a indiqué que les Emirats arabes unis ont veillé à mettre leur riche expérience en matière d’énergie en tant que catalyseur et incubateur des efforts dans les domaines de l’énergie propre et de la durabilité. Il a relevé dans ce sens que son pays a conclu des partenariats stratégiques solides avec les gouvernements et entreprises partout dans le monde, de l’Afrique à l’Océan pacifique, l’objectif étant, a-t-il enchaîné, d’améliorer les moyens d’approvisionnement en énergie. Auparavant, les invités de marque avaient pris part aux cérémonies en honneur des lauréats du «Zayed Sustainability Prize Awards».

Après avoir fait émerger avec succès pendant dix ans les initiatives du monde entier en matière d’énergies renouvelables, ce prix a élargi son périmètre au développement durable afin d’avoir un impact plus important. Cette année, il a récompensé les projets et solutions innovantes des secteurs de l’eau, de la santé, de l’alimentation, de l’énergie et de l’éducation. Ces secteurs sont interconnectés et représentent les besoins essentiels à la survie de l’Homme. Le prix met l’agenda national des Émirats arabes unis en lien avec les objectifs de développement durable de l’ONU. Il soutient particulièrement l’éducation à travers la catégorie « Lycées et collèges » et récompense les projets de jeunes étudiants dans leurs établissements, par une dotation de cent mille dollars. Pour les entreprises, le prix est de six cent mille dollars.

La rencontre de haut niveau d’Abu Dhabi 2019 servira de cadre de poursuite du dialogue international sur le développement durable, mais également d’une réponse à l’appel du secrétaire général des Nations unies pour des engagements importants dans l’appui de l’année internationale de l’énergie durable pour tous.

En marge de cet évènement, le ministre de l’Énergie, des mines, de l’eau et du développement durable du Maroc, Aziz Rebbah, en a profité pour laisser entendre que son pays mettait son expérience pionnière en matière d’exploitation des énergies renouvelables à la disposition des pays africains, notamment dans les domaines de la planification, l’exploitation, l’entretien et l’électrification rurale et ce, dans le cadre de partenariats bilatéraux ou multipartites. Ce dernier a renchéri en affirmant que le continent africain est appelé à tirer profit des opportunités offertes dans les domaines de l’industrie énergétique, la recherche scientifique et le développement social local, notant qu’il est temps de transformer les énergies renouvelables en une véritable économie.

 

 

Boris Kharl Ebaka

Notification: 

Non