Infrastructures scolaires: le lycée Chaminade fait peau neuve

Samedi 23 Février 2019 - 13:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La réhabilitation de l’établissement par le Groupement des associations "Bana Congo" (Gabc) obéit à la nécessité de mettre les élèves dans un environnement d’apprentissage de meilleure qualité, à même d’améliorer leur rendement.

Le lycée d’enseignement général Chaminade a été totalement refectionné. Quatre bâtiments abritant les salles de classe qui n’avaient pas de toitures ont été réhabilités. Les aires de jeu de plusieurs disciplines sportives sont sorties de terre. Il s’agit du basket-ball, du handball, du volleyball et du tennis. De quoi favoriser l’émergence et la détection des talents en milieux scolaires et redynamiser l’action de l’Office national du sport scolaire et universitaire.

Cette réhabilitation a, par ailleurs, tenu compte des questions liées à l’environnement. Les espaces verts ont donc été créés pour résorber l’insalubrité et donner une autre configuration à ce lycée, qui s’étend sur cinq mille hectares.

« Un système de dragage des eaux de pluies par des caniveaux a été mis en place, un collecteur pour évacuer les eaux stagnantes a été installé. Il y a également eu nivellement des sols », a expliqué Rock Akindou, président exécutif du Gabc.

Les eaux stagnantes empêchaient quelques fois les cours d’éducation physique et sportive en cas de pluie.

« La qualité et le confort des espaces scolaires mis à disposition permettra aux élèves et enseignants d’être davantage performants et compétitifs », a indiqué le proviseur du lycée, Claude Alain Dangouma, précisant que l’établissement accueille environ cinq mille élèves pour cent treize enseignants.

Selon lui, depuis trois ans, le lycée est toujours premier dans le département scolaire de Brazzaville avec un taux de réussite dépassant les 50%. Chaminade est, par ailleurs, l’unique lycée du pays à disposer d’un logiciel de traitement des résultats scolaires. Depuis mai 2018, l’installation de l’internet a amélioré la prestation des enseignants et des élèves.

« Si les enfants ne se sentent pas bien à l’école, ils ne viendront pas », a indiqué le président exécutif de Gabc.

Lors de la remise des ouvrages réhabilités de l’établissement, le Gabc a signé un protocole d’accord avec le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation.  Celui-ci permettra à ce groupement la réalisation des écoles d’un genre nouveau sur toute l’étendue du territoire national.

« Ces réalisations traduisent l’aboutissement de la vision du président d’honneur de Gabc, l’honorable Denis Christel Sassou N’Guesso, sur ce que doit être l’école congolaise dans laquelle nos enfants doivent s’épanouir », à en croire Rock Akindou.

Le lycée Chaminade, d’où sont sortis plusieurs haut-cadres aux postes de responsabilité au plus haut niveau de l’Etat aujourd’hui, a été créé en 1946. Dans les années 1970, à l’époque du président Marien Ngouabi, où le communisme gagne le pays, l’établissement est débaptisé ‘’Drapeau rouge’’.

Après la Conférence nationale souveraine, le lycée a repris l’appellation de Chaminade. Dans sa vision d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves du Congo, le Gabc n’est ni à son premier coup d’essai ni à sa dernière réalisation. Le partenariat signé avec le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation lui permettra d’étendre son action dans tous les départements du pays.

 

 

 

 

 

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Un des bâtiments réhabilités Photo 2 : Officiels et élèves saluant l'opération réalisée

Notification: 

Non