Musique : le soixante-sixième anniversaire de Zao placé sous le signe de la liberté

Jeudi 14 Mars 2019 - 21:03

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’artiste-musicien, Zoba Casimir dit Zao, va célébrer les 66 ans de sa vie sur terre, à l’Institut français du Congo de Brazzaville, le 24 mars. Un événement couplé avec le lancement de son nouvel album intitulé "Liberté" qui compte quatorze titres.

« Lorsqu’on n’est pas libre dans sa tête, beaucoup de choses peuvent se passer. Parce que la liberté a plusieurs couleurs. Il y a le monde des esclaves qui sont partis de Loango enchaînés jusqu’en Amérique, en passant par l’île de Gorée.  Libérés, ils se sont dit que la liberté c’est quelque chose qu’on adore », a-t-il indiqué. Un titre qui pourrait paraître fort aux oreilles des mélomanes, donnant l’impression que Zao ne jouirait plus de sa liberté. Le message est simplement d’amener tout un chacun à se sentir libre en tout temps et en tout lieu. Car, celui qui se sent en prison n’est pas libre. Cette prison, à en croire ce dernier, se poursuit dans les foyers.

En chantant " Liberté", album produit par un Français dont la sortie officielle aura lieu à la FNAC, en France, l’artiste-musicien veut tourner le dos à ce que les gens ont l’habitude d’écouter. C’est un son nouveau qu’il apporte. Ainsi, est intervenu dans cet opus Pierre Richet, un Français. Au Congo, il s’est fait accompagner par Finka Kevin, Alino Kizaza pour donner une autre coloration à la liberté. Des chanteurs qu’il encadre mais qui se distinguent par leur voix. Il y a le RNB, l’afrobeat, le bluzz, la musique africaine et mondiale. « La musique est une science qui évolue. Nous ne voulons pas rester en arrière. Les enfants ont choisi les autres genres de musique. Dans cet album, je suis ouvert », a-t-il expliqué.

L'album "Liberté", en phase de finalisation, va sortir dix ans après le tout dernier, "Aiguille" et sera vendu par des plates-formes. Le 24 mars, des CD seront mis en vente dans la salle Savorgnan de l'Institut français du Congo.

Zoba Casimir Zao est rentré récemment de Dakar, au Sénégal, invité à l’inauguration du musée de civilisation noire, et du Rwanda,  où il a participé au Festival panafricain de danse.

Tout le monde est alors invité au spectacle de ses 66 ans où il y aura du Zao humoriste, un peu fou ou grimaçant. Lors de cette célébration, Zao pourra jouer des chansons qui ont marqué sa carrière musicale : "Soulard", "Corbillard", "Moustique", "Ancien combattant", et bien d’autres pour mieux égayer le public. Parmi les musiciens invités, il y aura, entre autres, Kevin Mbouandé de Patrouilles des Stars.

 

A Ferdinand Milou

Légendes et crédits photo : 

Zoba Casimir Zao

Notification: 

Non