Coupe africaine de la Confédération : encore un échec pour l’AS Otoho

Jeudi 21 Mars 2019 - 20:05

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le représentant congolais est passé à côté de l’objectif qu'il s’était fixé, en échouant  à la porte des quarts de finale de la  compétition. C’est la conséquence de la lourde défaite concédée le 17 mars à Owando 1-4, face au Raja de Casablanca, en match comptant pour la sixième et dernière journée de la phase de groupes.

Avant de recevoir le Raja de Casablanca,  l’AS Otoho avait un énorme coup à jouer pour assurer sa qualification en quarts de finale. Il lui suffisait seulement de gagner. Mais seulement, le représentant congolais n’avait pas réuni tous les ingrédients nécessaires pour relever ce défi. Et dans le football de haut niveau, les erreurs commises par l’AS Otoho se paient cash.

Après avoir été battue 0-3 au Maroc par la Renaissance Berkane, l’AS Otoho n’est pas rentrée vite au pays. Elle a traîné au Maroc et est  arrivée à Owando à deux jours de ce grand rendez- vous. Elle a cru que juste une seule séance d’entraînement, le 16 mars, était suffisante pour battre les tenants du titre qui jouaient aussi pour leur survie.

L’entame du match réussie a été un arbre qui cachait la forêt. Après l’ouverture du score par Bissiki Magnokélé, l’AS Otoho a baissé le pied, perdant même la bataille physique. Face à une défense totalement dépassée, les dégâts causés par les attaquants de Raja ont été énormes. Mahmoud Benhalid  a égalisé à la 41e mn. Il a été  imité par Sand Masaud à la 44e et   Ayoub Nanah a inscrit le troisième but à la 63e  mn.  Mouhssine Lajour a clôturé le festival à la 87e.  L’AS Otoho quitte la Coupe de la Confédération africaine de football dernière de son groupe, avec cinq points.   

Le manque d’un véritable buteur a été aussi l’une des raisons de l’échec de ce club. En pleine phase de poules, l’équipe a perdu deux de ses meilleurs éléments, notamment Cabwey Kivutuka qui s’est engagé en faveur des Charlotte Independence aux Etats- Unis, et  Guy Mbenza  qui a signé au Stade tunisien. Ayant déjà qualifié trente joueurs, l’AS Otoho ne pouvait plus les remplacer par d’autres.

Cinq défaites au terme de la campagne africaine

Signalons que  la campagne africaine de l’AS Otoho n’a pas débuté par la Coupe de la confédération.  Engagée en Ligue des champions, elle n’avait pas atteint la phase de poules,  éliminée en seizièmes de finale par Platinum (1-1 à Owando puis 0-0 à l’extérieur). Bien avant  ce match, le représentant congolais avait éliminé Primeiro de Agosto. Après avoir perdu 2-4 à Luanda alors qu’elle menait au score 2-0, l’AS Otoho a sorti le club angolais à Owando en lui infligeant une défaite de 2-0. Au tour de cadrage, elle a gagné la première manche qui lui mettait aux prises avec Kampala 3-0 avant de perdre la seconde  0-2. 

Dans l’ensemble, l’AS Otoho a disputé douze rencontres dont quatre en Ligue des champions et  huit en Coupe de la Confédération avec pour bilan : cinq défaites, quatre nuls et trois victoires (aucune à l’extérieur). Une moyenne faible.  Sa défense a été le maillon faible puisqu’elle a concédé dix-sept but en douze rencontres contre treize buts marqués.  A la longue, il faudra faire mieux  pour s’inviter à la table des grands. L’AS Otoho a donc franchi un palier puisque lors de sa première participation, elle était éliminée en préliminaire de la Ligue des champions (2-0 puis 0-9) par le Mouloudia d’Alger.

 

 

 

 

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

- L'AS Otoho ne disputera pas les quarts de finale de la C2 - Cabwey Kivutuka a énormément manqué à l'équipe

Notification: 

Non