Société


Société
Lundi 14 Janvier 2019 - 19:55

Les conséquences qui en découlent ont été décriées, le 12 janvier, par les délégués des administrations, mouvements et associations des jeunes, lors des échanges organisés par le ministère de la Jeunesse et l’éducation civique, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale du civisme sur le thème « Civisme face aux défis du développement socio-économique et culturel ».

La présidente de la Commission environnement et développement durable de l’Assemblée nationale, Marie Jeanne Kouloumbou, a indiqué que le Congo connaît une crise de civisme en milieu jeune. Elle l’a fait savoir dans sa communication donnée sur le thème « Civisme et citoyenneté : environnement et patrimoine ». L’oratrice a indiqué que les actes d’incivisme nuisent à la qualité de la vie, à la ville ou à l’Etat. Les antivaleurs ont un impact négatif sur ... Lire la suite


Société
Lundi 14 Janvier 2019 - 19:21

L’adhésion du pays, en qualité de douzième membre, a été approuvée lors de la 27e réunion ordinaire du conseil d’administration de l'organisation, tenue en décembre dernier en Ouganda.

L’Association pour le renforcement de la recherche agricole en Afrique de l’est et du centre (Asareca) s’engage, à travers l'adhésion du Congo, à apporter sa contribution au renforcement des capacités des cadres et agents de l’Institut national de recherche agronomique (Ira) de la République du Congo, indique un communiqué de presse du ministère en charge de la Recherche scientifique. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de transformation agricole en Afrique de l’est et du centre (ECAAT), financé par la Banque mondiale, l’Asareca a été choisie pour la coordination régionale. C’est à ce titre que l’Ira est devenu membre de cette association pour ... Lire la suite


Société
Lundi 14 Janvier 2019 - 17:31

Les participants à l’atelier de validation du module de formation sur la sécurité alimentaire, nutritionnelle et mise en œuvre des classes vertes, réunis les 10 et 11 janvier à Brazzaville, ont souligné la nécessité d’utiliser ce document avant la fin de l’année scolaire en cours.

Pour concrétiser la volonté émise par les participants au séminaire, une équipe a été mise en place afin d’harmoniser certains textes et termes utilisés dans le module avant sa validation proprement dite pour être enseigné dans les écoles et centres d’alphabétisation. En effet, à en croire les organisateurs, ces supports pédagogiques (un module de formation, un livret, les DVD, une boîte à images) visent, entre autres, à renforcer les capacités des enseignants et des animateurs d’alphabétisation à concrétiser l’enseignement des notions de base de l’alimentation ... Lire la suite


Société
Lundi 14 Janvier 2019 - 17:30

La première vague des finalistes retenus pour combler progressivement le déficit en personnel enseignant dans les établissements publics du Congo a quitté Brazzaville, le 13 janvier, à destination de la Lékoumou, du Kouilou et de Pointe-Noire.

Dans le cadre du protocole d’accord signé le 27 septembre dernier entre le gouvernement et les syndicats des enseignants, 4 160 finalistes des écoles professionnelles de l’enseignement seront affectés cette année à travers le pays. Le but est de réduire au moins à 30% le déficit déploré depuis quelques années dans les écoles publiques. Pour le premier convoi mis en route dans les trois départements, ils sont au total cent soixante-deux dont quatre-vingt-huit pour Pointe-Noire, trente-cinq pour le Kouilou et trente-six pour la Lékoumou.

Ces enseignants affectés au préscolaire, au primaire, au collège et au lycée sont ... Lire la suite


Société
Lundi 14 Janvier 2019 - 19:04

La courte artère de près de cent cinquante mètres, reliant l’établissement scolaire à l’avenue de la Base, est dégradée par trois grandes nappes d’eau  boueuse et nauséabonde, la rendant impraticable.

Située dans le premier arrondissement de Pointe-Noire, Emery Patrice Lumumba, précisément dans le quartier CQ 106 Base aérienne, l'école des Trois martyrs est coupée d’une bonne partie de la ville à cause de l’impraticabilité de sa voie d'accès. Les écoliers dont l’âge varie entre 6 et 12 ans vivant de l’autre côté de l’avenue de la Base ont de la peine à se rendre à leur établissement scolaire. Pour contourner cette difficulté, ils sont obligés d’emprunter des labyrinthes créés volontairement aux alentours du mur du camp militaire qui se trouve à quelques mètres de l’école.

Cette avenue, longtemps restée dans cet état, ne fait plus ... Lire la suite


Société
Samedi 12 Janvier 2019 - 17:32

Le processus d’équipement des soixante-quinze lycées congolais d’enseignement général en matériel d’expérimentation a constitué la toile de fond de l’entretien que le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, a accordé le 11 janvier au président directeur général de la société française Jeulin, Patrick Esnault. 

Soucieux des conditions d’apprentissage des élèves du second degré, le gouvernement envisage, dans un proche avenir, doter les lycées de laboratoires destinés aux travaux pratiques (TP). En effet, le processus qui devrait démarrer avant la prochaine rentrée scolaire sera expérimenté dans les lycées d’excellence, le lycée de la Révolution, le lycée scientifique de Massengo ainsi que les lycées interdépartementaux, avant de s’étendre sur l’ensemble du pays. Dès qu'ils ... Lire la suite


Société
Samedi 12 Janvier 2019 - 17:00

Le directeur général de la sécurité présidentielle (DGSP), le colonel Serges Oboa, a présidé le 11 janvier, au stade Saint-Denis à Mpila, la cérémonie de port d’insignes de grades des militaires, gendarmes et policiers évoluant au sein des structures opérationnelles de la présidence de la République.

Plusieurs éléments des Forces armées congolaises dont des marins, de la gendarmerie nationale et de la police exerçant à la DGSP et à la Garde républicaine (GR) ont été promus au titre du 1er trimestre de cette année. Dans le lot, quatorze officiers supérieurs dont un colonel, onze lieutenants-colonels ou capitaines de frégate et deux commandants ou capitaines de corvette. S’agissant des officiers subalternes, il y a quatre capitaines ou lieutenant de vaisseaux et quatre lieutenants ou enseignes de vaisseaux de 1ere classe. Parmi les nombreux sous-officiers ... Lire la suite


Société
Samedi 12 Janvier 2019 - 17:15

Le chef d'état-major général des Forces armées congolaises (FAC), Guy-Blanchard Okoï, a présidé, le 12 janvier à Brazzaville, la cérémonie de port d’insignes de grade à plus de cent militaires promus au premier trimestre de l’année 2019.

Des dizaines de militaires ressortissant de différents corps de l’armée ont été promues aux grades d’officiers supérieurs et de sous-officiers. « Aux promus, nos sincères et chaleureuses félicitations.  Aux autres nos encouragements, le travail ne doit pas s’arrêter. Ayez foi en votre hiérarchie et en vos capacités », a indiqué le général Guy-Blanchard Okoï.

L’heureux promu, l’adjudant-chef Patrick Goma Mbadza, a dédié sa promotion à la puissance divine en indiquant : « L’ardeur et la rigueur de Dieu feront le reste. C’est ce que je dis aux autres ».

À la faveur de cette cérémonie, le ... Lire la suite


Société
Samedi 12 Janvier 2019 - 15:46

Les fonds de paiement de la créance de l’Etat vis-à-vis de la Télé mutuelle sont disponibles. L’opération débutera, sans nul doute, la semaine prochaine.

Les listes des agents de l’ex-Office national des postes et télécommunications (ONPT), bénéficiaires pour le compte de la Télé mutuelle, viennent d’être publiées. Les intéressés ou les ayants droit de ceux qui ne sont plus en vie entreront en possession des fonds après le transfert du Trésor public à la Banque postale du Congo, précisent les sources syndicales et administratives. Une partie de la somme disponible est reversée à la sécurité sociale pour la prise en charge de la pension des ex-agents par la Caisse de retraite des fonctionnaires (CRF) ou par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). « Nous avons eu deux problèmes : celui de la dette de la Télé mutuelle et celui des pensions ... Lire la suite


Société
Samedi 12 Janvier 2019 - 13:45

Le travail acharné des comités de veille dans le département, doublé des mécanismes de responsabilisation communautaires, réduit le taux d’enfants autochtones sans acte de naissance. Estimé à plus de mille sept cents jusqu’en début 2018, ce chiffre tend vers zéro à ce jour. Retour sur l’opération « Un enfant autochtone, un acte de naissance » dans le département.

La Lékoumou est l’un des départements du Congo à forte densité en population autochtone. Jusqu’à une époque récente, les naissances de huit enfants sur dix de cette couche sociale n’étaient pas déclarées à l’état civil. Plusieurs facteurs en donnent l’explication. D’abord, les peuples autochtones, essentiellement nomades, se déplacent d’un campement à l’autre au gré des saisons. Une mobilité qui rend difficile le suivi et l’évaluation des naissances.

Les ... Lire la suite

Pages