Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 18:30

Les élèves des lycées, collèges, primaires et préscolaires de cinq écoles publiques et privées de Brazzaville ont ouvert, le 5 février, à l’Institut français du Congo, la première journée de la 21ème édition du festival de théâtre scolaire (fethesco) dont le thème est : « Laissons l’enfant vivre son enfance ».

C’est avec enthousiasme que les élèves des écoles Immaculée Conception, Dom Helder Camara, Antonio Agostinho  Neto B, Lamartine, E. Patrice Lumumba sont montés sur scène pour présenter leurs créations.  Comme l’indique le thème de cette édition, les enfants de préscolaire de l’école Lamartine n’étaient pas restés en marge de l’évènement.  c’est la première fois  que ces derniers participent à une pareille activité.  Ils ont émerveillé le public par leur courage.

Les élèves du primaire de cette école ont présenté  ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 18:09

Paru en fin janvier aux éditions le Lys Bleu, le recueil de poèmes, « La survivance des lumières », est signé Malachie Cyrille Roson Ngouloubi. L’ouvrage est un hommage à Edith Lucie Bongo Ondimba, un chant de lumières pour vaincre l’oubli et conserver son sens d’altruisme et d’humilité, de génération en génération.

En soixante-douze pages, Malachie Cyrille Roson Ngouloubi a écrit vingt-cinq poèmes qui entonnent un chant de lumière ; ravivent les consciences nationalistes sur la portée essentielle de cette figure emblématique, une « femme-lumières » au cœur généreux et humaniste, dont les actions ont révolutionné certaines consciences nues.

Pour l’auteur, il est des lumières qui demeurent et qui traversent les coins et recoins de l’oubli. Ces lumières habitent l’intemporalité, nous parlent et nous invitent à la rationalité. Ainsi, ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 19:17

Organisée par La rencontre itinérante de la Bande dessinée du Congo avec  le soutien de différents partenaires soucieux de rendre visible le 9e art congolais, le vernissage de Dikouala Bulles a lieu le 20 février dans la ville océane.

 "La BD congolaise à la rencontre du public » est le thème de ce vernissage qui va mettre en exergue le talent des jeunes bédéistes congolais.

"Dikouala Bulles" est née de la volonté de mettre en avant le neuvième art congolais et de travailler à vendre la BD qui doit être accessible à tous. « À l’instar des femmes qui vendent du poisson à la criée tous les jours, nous, bédéistes, avons l'ambition d'amener la bande dessinée dans les quartiers, les habitations, comme ce poisson hareng, dit Makouala, qui envahit les quartiers »,  aime répéter Jussie Nsana, l’initiatrice du projet, et d’ajouter : « Notre démarche ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 21:28

Depuis sa sortie, la chanson « ancien combattant » ne cesse de marquer les esprits et les mémoires. Ce titre a propulsé son auteur au sommet de l’art d’Orphée.

Produit par Music-Club, enregistré et mixé à l’I.A.D (Industrie africaine du disque) de Brazzaville, « Ancien combattant » a connu un succès mondial. En 1983, ce tube remporte le premier prix au Festival de musique d’Afrique centrale. L’opus doit son succès en partie du fait de la participation de grandes pointures de la musique congolaise. La direction de l’orchestre est assurée par Jeff Louna, guitariste de renommée internationale. Les guitares de Samuel Pembele et de Jeff Louna s’accordent avec le clavier de Freddy Kebano alors que la batterie de Ricky Siméon, les percussions de Zao et de Clotaire Kimbolo puisent dans le folklore du Congo.

« Ancien combattant » est également porté par une ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 21:30

La jeune écrivaine congolaise, Rita Fabienne Lonkoga pose ses premières empreintes dans l’univers des écrivains, avec son premier roman d’amour très émouvant, sensationnel « face à la mer », publié aux éditions de la flevitude.

La jeune auteure de 27 ans, qui s’est révélée au public en juillet 2018, fait parler d’elle. Avec son roman d’une centaine de pages dans lequel elle met en scène une jeunesse avide de plaisir et de fêtes et qui s’interroge sur le choix à faire lorsque surviennent par exemple des situations imprévues. « Je n’avais encore aucune idée de ce que ça représentait vraiment d’être auteur. C’était comme si le monde de la littérature m’ouvrait grandement ses portes en me donnant l’occasion de rencontrer ces célèbres auteurs qui font bouger le monde de par leurs idées. J’ai pu m’imprégner des expériences de chacun ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 21:11

Trois artistes musiciens du Congo Brazzaville ont décidé d’organiser ensemble, courant ce mois de février, trois concerts gratuits afin de communier sans ambages avec leur public, dans trois localités différentes.

Il s’agit de la triade composée des trois artistes, trois villes du Congo ainsi que de trois lettres M (Makhalba, Mixton et Mochristo). Les trois artistes ont, en effet, jugé bon d’unir leur talent, leur savoir-faire et leur force sur une même scène pour allumer le feu musical, comme ils savent bien le faire. Ces trois concerts inédits se tiendront respectivement, le 15 février, à Pointe-Noire au stade Kokolo-Copa de Mvou-Mvou, le 22 du même mois au cinéma Canal Olympia de Poto Poto à Brazzaville et le 29 février, c’est-à-dire le dernier jour du mois, à Dolisie, précisément au rond-point du Cercle culture.

Ce regroupement circonstanciel n’est pas ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 21:31

En concert le 8 février à l’ex-Centre culturel russe (CCR), Keim-Oboura, dit « grand-maitre », se saisit toujours de ses spectacles pour promouvoir les mérites de la sanza, instrument de musique correspondant à la guitare moderne dans la culture traditionnelle de certains pays d’Afrique. Portrait de l’artiste.

Il y a des rencontres dont on se souviendra toujours, celles qui rendent fières, celles que l’on racontera avec un sourire au coin des lèvres… De ces rencontres-là, on citera celle de Gabriel Kanga Keim Oboura avec l’instrument de musique appelé la sanza (Ei-sandza, en Mbosi). Tout a commencé alors qu’il n’était que tout jeune. « En ce temps-là, il fallait être initié pour pouvoir jouer de la sanza. Et moi, je ne l’étais pas encore mais je pouvais sentir l’attraction et l’alchimie entre elle et moi », se remémore-t-il.

Avec le temps, ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 21:35

Près de 10 ans après sa sortie, le film « Contagion » de Steven Soderbergh revient en force sur les écrans à mesure que le coronavirus progresse. Relatant la propagation d’un virus à l’échelle mondiale, le long-métrage connaît une seconde vie surprenante depuis fin janvier : Il raconte l’histoire d’une femme contaminée lors d’un voyage à Hong Kong (Chine).

D’aucuns ont souligné les similitudes entre ce film et la situation actuelle. Comme le coronavirus, le virus MEV-1 du film est un cas de zoonose, c'est-à-dire une maladie passée des animaux aux humains.

Inspiré entre autres de l’épidémie de Sras en 2002-2003, on découvre dans « Contagion » que le mal s’est propagé d'une chauve-souris à un cochon vendu sur un marché chinois en plein air avant d'atteindre la patiente zéro, Gwyneth Paltrow (actrice principale), et de déclencher une ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 21:32

Dans le cadre de la sortie du maxi single du groupe Extra Musica Nouvel Horizon, nous avons échangé avec Bertrand Bebert Etou, manager et producteur du groupe. Evoquant le calendrier riche des prochains rendez-vous de l’orchestre qu’il manage désormais, il revient brièvement sur la dislocation d’Extra Musica Zangul, le groupe cher à Roga Roga.

Les Dépêches du Bassin du Congo : Pouvons-nous savoir ce qui s’est passé au sein du groupe Extra Musica Zangul et quel a été votre rôle en tant que manager ?

Bertrand Bebert Etou : je suis manager et producteur d’artiste et au regard de tout le travail que j’effectue pour mettre un artiste en orbite, le valoriser et le vendre, ce que je demande en retour c’est juste de la sincérité et de la reconnaissance. Cependant, lorsqu’un artiste remercie ta loyauté par des coups bas, il faut se séparer de lui. A propos de ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 6 Février 2020 - 20:55

Le poète a vu son anthologie poétique, « l’Âme blessée d’un éléphant noir », publiée aux éditions Pretextos en Espagne, être sélectionnée parmi les dix meilleurs livres de l’année 2019 par le journal espagnol El Païs. Les Dépêches du Bassin du Congo (L.D.B.C) l’ont rencontré pour en parler.

Les Dépêches du Bassin du Congo : Votre anthologie poétique traduite en espagnol par la prestigieuse maison d’édition Pretextos a été retenu parmi les dix meilleurs livres de l’année 2019 par le journal El Païs. Pouvez-vous nous en parler ?

Gabriel Mwènè Okoundji : Cette anthologie est avant tout l’œuvre  de mon traducteur argentin Leandro Calle qui vit en Argentine. Nous nous sommes rencontrés au Canada, et ce monsieur qui est un ancien prêtre jésuite est un passionné de la littérature, il est lui-même poète. Au cours de nos lectures ... Lire la suite

Pages