Environnement


Environnement
Samedi 3 Novembre 2018 - 10:56

D’une administration à l’autre, les Etats-Unis sont passés en l’espace de deux ans d’un pays « pro-climat » à un pays « anti-climat ».

En 2015, dans les derniers mois de la présidence de Barack Obama, le premier président noir des Etats-Unis signait avec ses alliés occidentaux l’accord de Paris sur le climat. Ce pays, deuxième plus gros pollueur de la planète, s’engageait ainsi à réduire de 26 % à 28 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2025 par rapport à 2005. Mais cet engagement de l’administration Obama vola en éclat dès l’entrée en fonction de Donald Trump qui, sans tarder, décida en juin 2017 de retirer son pays de cet accord.

Ce retrait signifiait simplement que les Etats-Unis ne comptaient plus respecter les engagements pris à Paris lors de la COP21, à savoir limiter la hausse des températures à 2 °C par rapport ... Lire la suite


Environnement
Mardi 30 Octobre 2018 - 18:45

Le document a été paraphé la semaine dernière par la ministre du Tourisme et de l’environnement du Congo, Arlette Soudan-Nonault et l’ambassadeur des Etats-Unis, Todd P. Haskell.  

À l’issue de la signature de l'accord, l’ambassadeur des Etats-Unis au Congo a déclaré à la presse: « Nous venons de signer un protocole de collaboration avec la ministre du Tourisme et de l’environnement. Depuis toujours, nous travaillons beaucoup au Congo avec nos partenaires. Mais jusque-là, la collaboration était informelle. Avec cet accord, nous aurons dorénavant une collaboration très efficace. Je suis très fier de ce que nous venons de faire. Je respecte beaucoup l’engagement du président de la République du Congo, de la ministre aussi, à protéger l’environnement pour les prochaines générations et aussi à établir l’économie du tourisme soutenable ».

Todd ... Lire la suite


Environnement
Mardi 30 Octobre 2018 - 20:00

Le rapport "Planète vivante 2018", publié le 30 octobre par le Fonds mondial de la nature (WWF), dresse une image préoccupante de l’impact de l’activité humaine sur la faune, les forêts, les océans, les rivières et le climat. 

Le document note, en effet, que les opportunités d’agir actuelles vont rapidement disparaître et que la communauté mondiale doit de toute urgence repenser et redéfinir collectivement la façon dont elle valorise, protège et restaure la nature. « À cause de l’humanité et de notre façon d’alimenter, de soutenir et de financer nos sociétés et nos économies, la nature et les services qui nous nourrissent et nous font vivre courent à leur perte », souligne cette étude.

Vingt ans après sa première publication, le rapport "Planète vivante 2018", indique un communiqué de WWF y relatif, présente une vue d’ensemble de l'état du ... Lire la suite


Environnement
Mardi 30 Octobre 2018 - 15:30

Malgré des blocages persistants, la chute du prix des énergies renouvelables encourage leur essor en Afrique subsaharienne.

En dépit d' un taux d'électrification en hausse, six cents millions d'Africains subsahariens restent privés d’électricité, soit les deux tiers de la population, mais à un rythme insuffisant compte tenu de la croissance démographique. La biomasse traditionnelle (le bois) et les énergies fossiles (charbon et pétrole) sont les principaux besoins énergétiques du continent. Cependant, à l’avenir, la capacité des Etats subsahariens à répondre à la demande énergétique de leurs citoyens - qui devrait doubler d’ici à 2030, selon l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (Irena) - dépendra de leur recours aux énergies renouvelables, dont les coûts pour produire de l’électricité rejoignent peu à peu ceux des énergies ... Lire la suite


Environnement
Samedi 27 Octobre 2018 - 12:46

Presque trois ans après l’accord de Paris sur le climat, pas un seul pays parmi les plus pollueurs n’est aligné à ce jour sur les objectifs fixés par ce texte, à savoir limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C d’ici à 2100. Pourtant à Paris, en 2015, ces pays s’étaient engagés à diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre de 30 à 40% d’ici à 2030. On en est bien loin puisque ces émissions, au lieu de diminuer, ne cessent d’augmenter malgré les engagements pris par les uns et les autres.

 

La France, par exemple, qui avait organisé la fameuse COP21 où a pu être obtenu le plus grand accord climatique de l’histoire, voit elle-même ses émissions croître d’année en année. En 2016, elle a rejeté 459 millions de tonnes de CO2 et en 2017 elle en a rejeté 466 millions, soit une hausse de près de 2%.

Quand l’ensemble des pays ... Lire la suite


Environnement
Vendredi 26 Octobre 2018 - 21:29

A près d’un mois de la COP24 qui se tiendra du 2 au 14 décembre dans la ville de Katowice, en Pologne, les réunions « pré-COP24 » se multiplient un peu partout sur la planète. Le continent africain n’est pas en reste puisque c’est celui qui est le plus vulnérable aux changements climatiques et celui qui subit les effets adverses des sécheresses, des inondations, des glissements de terrain, du stress hydrique, de l’insécurité alimentaire et d’autres effets secondaires de ce changement climatique.

Au cours d’une réunion organisée par le centre pour les sciences et l’environnement de l’Union africaine, qui s’est tenue récemment à Zanzibar, il a été débattu du rôle et de la place de l’Afrique lors des négociations climatiques internationales à l’instar de la COP24.

De cette rencontre, il en est ressorti plusieurs points, notamment que la ... Lire la suite


Environnement
Jeudi 25 Octobre 2018 - 12:56

Ouvert la semaine dernière par la ministre du Tourisme et de l’environnement, Arlette Soudan-Nonault, le séminaire a été l’occasion d'approuver les textes devant répondre pleinement aux intérêts du Congo en général et de sa population en particulier.

Quatre mois après la signature du protocole d’entente entre le Congo, l’Agence française de développement (AFD) et Expertise France, dans le cadre de la facilité Adapt’Action, les parties concernées se sont plongées dans la phase de mise en œuvre de ce projet au Congo d’un montant d’environ deux millions d’euros. Il permettra au pays de renforcer sa résilience face aux changements climatiques et de mettre en œuvre, de manière efficiente, sa contribution déterminée au niveau national à travers l’élaboration du schéma directeur de gestion des inondations et de l’assainissement ; l’élaboration ... Lire la suite


Environnement
Samedi 20 Octobre 2018 - 17:56

La République du Congo prendra part, du 26 au 28 novembre à Nairobi, à la conférence sur l’économie bleue. L'invitation du pays a été transmise officiellement à la ministre du Tourisme et de l'environnement, Arlette Soudan-Nonault, le 18 octobre à Brazzaville, par l’ambassadeur kényan pour les deux Congo et le Gabon, George Masafu.

Au sortir de l'audience que lui a accordée la ministre du Tourisme et de l'environnement, George Masafou a déclaré à la presse: « Nous sommes venus inviter officiellement le gouvernement congolais à participer à ce forum qui portera sur l’économie bleue. Il s’agira de voir comment allons-nous utiliser nos océans, nos fleuves et nos lacs pour qu’ils puissent bénéficier à l’espèce humaine». L'ambassadeur du Kenya au Congo a ajouté: « Le président du Congo est le président de la Commission climat du Bassin du ... Lire la suite


Environnement
Vendredi 19 Octobre 2018 - 19:28

Les forêts tropicales sont un don irremplaçable de la nature. Elles sont à la fois un exemple de sa magnificence et constituent également un système planétaire indispensable à la vie en fournissant des aliments, un abri, des moyens de subsistance, des médicaments et de l’eau potable à des milliards de personnes.

 Les forêts tropicales abritent la plus grande diversité de vies sur terre et certains peuples autochtones et communautés forestières y ont trouvé refuge depuis des générations et en sont les gardiens. C’est pour cela que « L’initiative inter-confessionnelle pour la protection des forêts tropicales », lancée au centre Nobel de la paix à Oslo, en Norvège, en juin 2017, lors d’un sommet inédit, des chefs religieux chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes, hindous et taoïstes se sont alliés aux peuples autochtones du Brésil, de ... Lire la suite


Environnement
Samedi 20 Octobre 2018 - 14:43

L'ONG internationale, active dans le domaine de la conservation, promet de lancer, au cours des prochains mois, plusieurs programmes mondiaux liés à l’alimentation. Elle a révélé que 91% des personnes ne réalisent pas que le système alimentaire mondial est la plus grande menace pour la nature.

Le Fonds mondial de la nature (WWF) a prévenu, dans un message du 16 octobre relatif à la Journée mondiale de l’alimentation, que le système alimentaire était à la fois le plus gros utilisateur de ressources naturelles et le plus gros émetteur de gaz à effet de serre. Il utilise, a-t-il fait savoir, 34% des terres et 69% des ressources en eau douce.

Le système alimentaire constitue, selon WWF, la principale cause de déforestation et de perte d'habitat, alors qu’un tiers de la nourriture produite n’est jamais consommé. « Le système alimentaire est responsable ... Lire la suite

Pages