Environnement


Environnement
Mercredi 5 Décembre 2018 - 18:30

Selon l’ONG Tropenboss international, le taux de déforestation annuel varie entre 0.1 et 0.3 % dans la province.

L’ONG Tropenboss international a indiqué à radiookapi.net que les forêts de la Tshopo sont bel et bien menacées par une diversité d’activités. Citant des études sectorielles menées dans le territoire d’Isangi, cette organisation a relevé notamment l’agriculture, l’exploitation artisanale et industrielle de bois ainsi que l’exploitation minière. « Chaque année, la Tshopo perd donc des centaines d’hectare de forêts », a souligné, le 5 décembre, le coordonnateur scientifique de Tropenboss international, Justin Kyale.

Cet activiste a fait savoir que des efforts sont néanmoins en train d’être fournis par certaines organisations en vue de préserver la forêt. Il a notamment signifié que son organisation amène les exploitants ... Lire la suite


Environnement
Samedi 1 Décembre 2018 - 14:56

Les deux outils de communication visent à faire connaître le plus grand parc forestier d’Afrique et améliorer sa visibilité en République démocratique du Congo (RDC) et partout dans le monde.

 

L’Unité de gestion du Parc national de la Salonga (UGPNS) a annoncé la publication officielle du livre consacré au plus grand parc forestier d’Afrique intitulé "Salonga, au cœur de la grande forêt congolaise" ainsi que le lancement du site Web www.salonga.org. Ce lancement a eu lieu lors de la dix-huitième réunion des Parties, tenue les 27 et 28 novembre à Bruxelles, dans le cadre du partenariat des forêts du Bassin du Congo, a annoncé l’UGPNS, dans un communiqué publié le 29 novembre par le Fonds mondial pour la nature (WWF).

L’ouvrage préfacé par le directeur général de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Dr Cosma Wilungula, ... Lire la suite


Environnement
Vendredi 30 Novembre 2018 - 18:36

A quelques jours du début de la COP24, le rapport 2018 sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions continue d'alarmer les spécialistes des questions climatiques. Ce document examine de près les engagements pris par les pays pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Il calcule la portée de ces engagements pour empêcher le changement climatique d'atteindre des niveaux dangereux et présente ce qu’il reste à faire pour rester sur la bonne voie.

Comment vont évoluer les émissions de gaz à effet de serre à l’avenir ? Tout dépend de ce que les pays choisissent de faire pour les réduire. Les scientifiques ont modélisé un certain nombre de scénarios en tenant compte des engagements pris en matière de protection du climat, connus sous le nom de « contributions déterminées au niveau national ». Les pays ... Lire la suite


Environnement
Vendredi 30 Novembre 2018 - 18:50

La rencontre qui s’ouvrira le 2 décembre en Pologne fait figure de dernière chance pour concrétiser les engagements de l’accord de Paris sur le climat; l'objectif principal étant d'adopter les directives d’application de ce texte. Concrètement, l’application intégrale de l'Accord de Paris signifie que des mesures pratiques seront débloquées à l’égard de tous les éléments du régime relatif au climat que les pays mettent en place.

Cela comprend l'adaptation aux effets du changement climatique, des politiques ambitieuses de réduction d’émissions avec de solides instruments de mise en œuvre pour soutenir les pays en développement, sous la forme d'une coopération technologique, d'un renforcement des capacités et, surtout, d'un soutien financier.

Outre les directives d’application de l'Accord de Paris, la COP24 verra également la phase politique de haut ... Lire la suite


Environnement
Jeudi 22 Novembre 2018 - 21:47

Depuis leur accession à l’indépendance, la majorité des pays africains ont pour base de leurs économies les ressources naturelles dont regorgent leurs sous-sols. Mais dès que l’humanité a pris conscience de la menace du réchauffement climatique, continuer à croire au développement de l’Afrique en s’appuyant simplement sur la richesse de son sous-sol n’est plus réaliste.

Face aux nouveaux défis environnementaux planétaires, les Africains sont appelés à développer eux aussi de nouveaux réflexes pour s’adapter à la nouvelle donne mondiale. Et l’une des pistes à encourager et à promouvoir rapidement en Afrique est la transition vers une économie verte.

L’économie verte s’inscrit dans la logique des réflexions sur les modèles d’économies durables qui se proposent de conjuguer à la fois croissance, développement sociétal et protection des ... Lire la suite


Environnement
Jeudi 22 Novembre 2018 - 21:47

À quelques jours de l’ouverture de la COP 24, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) est secoué par un scandale dont il aurait bien pu s'en passer. En effet, un audit effectué dans cet organe basé  à Nairobi(Kenya) a révélé que le directeur du programme, Erik Solheim, avait dépensé 500 000 dollars en frais de déplacement depuis son arrivée, il y a deux ans à la tête de cette entité.

Des frais de déplacement jugés beaucoup trop élevés, des notes de frais injustifiées et des accusations de conflit d'intérêts, sont les principaux faits reprochés à l’intéressé. Des accusations qui font tache d'huile quand on est le chef de l’agence de l’ONU pour l’environnement et qu’on est accusé de ne pas se soucier de son empreinte carbone et de prendre l'avion comme d’autres prennent le métro.

Face au tollé médiatique de cette affaire, ... Lire la suite


Environnement
Mardi 20 Novembre 2018 - 18:47

Du 2 au 14 décembre se tiendra à Katowice, en Pologne, la 24e conférence des Parties (COP24) à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc). En prélude à ces assises, la ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan Nonault, coordonnatrice technique de la Commission Climat du Bassin du Congo, a animé une conférence de presse, le 20 novembre, à Brazzaville.

L'événement planétaire aura pour enjeux d’établir un ensemble de règles et de procédures applicables pour une mise en œuvre effective de l’Accord de Paris sur le Climat, d’une part, et de lancer un processus de dialogue dit « Dialogue Talanoa », d’autre part. Ce dialogue inclusif, participatif, transparent et constructif devrait faciliter l’émergence de solutions visant à répondre aux trois questions suivantes : Où en sommes-nous ? Où voulons-nous ... Lire la suite


Environnement
Mardi 20 Novembre 2018 - 11:00

Les menaces liées au changement climatique font peser un ''risque extrême'' à plus des deux tiers des villes africaines, en raison de la hausse de la population et d'infrastructures médiocres, selon un rapport du cabinet de consultants britannique Verisk Maplecroft.

Huit villes africaines figurent parmi les dix zones urbaines les plus à risque recensées par l’''index de vulnérabilité au changement climatique'' 2018 de Verisk Maplecroft. Il s'agit de Bangui en Centrafrique, de Monrovia au Liberia, de Mbuji-Mayi et de Kinshasa en RD Congo. Mais aussi Kinshasa, capitale de la RDC qualifiée de ''mégapole insaisissable'', où les 13,2 millions d'habitants sont déjà régulièrement victimes notamment d'inondations; et où la population pourrait plus que doubler d’ici 2035. À ces villes, on peut ajouter soixante dix-neuf autres centres urbains du continent sur cent ... Lire la suite


Environnement
Mardi 20 Novembre 2018 - 15:45

Le Dr en sciences de gestions axées sur l’environnement, Maurice Itous Ibara, a présenté cette initiative le 19 novembre à Brazzaville.

Organisé par l’Académie des sciences et des arts du Congo (Asac), le programme s'étend  jusqu’à 2050. L’objectif de cette première révolution scientifique et industrielle de l’Afrique dénommée « Révolution de l’environnement » est de décarboner les énergies pour une économie mondiale saine promouvant  la lutte contre le réchauffement climatique. Prenant la parole pour la circonstance, le Dr Maurice Itous Ibara, président de l’Asac, a déclaré que la révolution scientifique est le moteur du progrès de l’humanité, avant d'ajouter qu'elle implique une rupture totale d'avec les connaissances anciennes. 

L’intérêt de la révolution industrielle en Afrique

L'orateur a insisté sur l'importance d'une ... Lire la suite


Environnement
Dimanche 18 Novembre 2018 - 18:30

Le satellite marocain Mohammed VI-B sera lancé, le 21 novembre, de la base spatiale de Kourou en Guyane.  Ce deuxième appareil complétera le premier, baptisé Mohammed VI-A, projeté il y a environ une année, depuis la même plate-forme guyanaise.

Le satellite Mohammed VI-B sera principalement utilisé pour les activités de cartographie et d'arpentage, le développement régional, la surveillance agricole, la prévention et la gestion des catastrophes naturelles, la surveillance de l'évolution de l'environnement et de la désertification ainsi que des frontières et des côtes.

Les deux satellites Mohammed VI-B et Mohammed VI-A feront du Maroc le premier voisin de l’Europe à disposer d’une telle technologie qui lui permettra d’avoir des données exactes et précises sur les installations militaires du Polisario.

Le pays sera également le troisième du continent ... Lire la suite

Pages