Autosuffisance alimentaire : Ludovic Ngampoula apporte sa pierre à l’édifice

Vendredi 4 Décembre 2020 - 12:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Formé à l’institut du développement rural du Congo (IDR), cet ingénieur agronome congolais produit une variété de produits agricoles qu’il exporte dans différents marchés de Brazzaville. Depuis 2010, Ludovic est à la manœuvre pour nationaliser et internationaliser son activité.

A la tête d’une plantation agricole de 10 hectares comprenant des champs de divers légumes (tomates, choux, piments, ciboules…), Ludovic emploie à ce jour plus de 20 personnes. « Le plus important est d’espérer atteindre l’autosuffisance alimentaire pour notre pays afin d’améliorer et de soulager le panier de la ménagère congolaise. Mon ambition est d’inonder les marchés congolais de légumes, aider le pays à réduire les importations alimentaires qui s’élèvent à de dizaine des milliards chaque année », espère Ludovic.

Il envisage de produire plus et étendre sa chaîne de production dans d’autres lieux d’ici à l’horizon 2030. « L’autosuffisance alimentaire ou le développement ne vient pas spontanément, elle est une affaire d’Homme. Sans engagement pour le travail, il n’y aura point de développement », déclare-t-il.

L’objectif de l’agronome est d’accompagner la vision du gouvernement à travers son programme d’harmonisation des stratégies, de mutualisation des efforts du développement, visant à promouvoir de façon soutenue la croissance du secteur agricole à long terme. La mission étant d’orienter la planification et la mise en œuvre du programme national du développement de l’agriculture au Congo.

A l’entendre, le massif forestier, le deuxième grenier économique du monde après l’Amazonie, est propice au développement de l’agriculture du pays. Ludovic invite, à cet effet, les Congolais à porter une attention particulière pour ce secteur noble, générateur de revenus et d’emploi. Selon lui, le Congo n’a pas que besoin de magistrats, de médecins, d'enseignants pour son essor, mais a aussi besoin d'agriculteurs, d’ouvriers, de tous les professionnels et amoureux du travail bien fait.

Toutefois, plusieurs problèmes impactent le développement de l’agriculture au Congo, au nombre desquels le manque de matériels modernes, de semences et d’aliments de bétail. C’est pour pallier ce manque que Ludovic sollicite le soutien des pouvoirs publics et d’autres partenaires pour atteindre ses objectifs.     

Cissé Dimi

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 et 2 : Ludovic Ngampoula en plein labeur

Notification: 

Non