Célébration : Glody Mwimba sur les traces de son père

Mardi 1 Décembre 2020 - 16:44

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La cérémonie d’hommage, organisée en l’honneur de l’icône de catch et le « Mandela » des albinos, le champion Alphonse Mwimba Texas, était une affirmation de la continuité des œuvres laissées par ce sportif hors pair et leader dans la sensibilisation des albinos ainsi que la défense de leurs droits et ceux d’autres vulnérables.

Le terrain du quartier Matadi-Mayo, dans la commune de Mont-Ngafula, a vibré, le samedi 28 novembre, au rythme du catch, du judo, de la boxe, de la musique, du défilé de mode des albinos et de la musique. C’était à l’occasion de la cérémonie d’hommage au catcheur albinos, décédé fin septembre dernier.

A l’occasion de cette activité organisée par l’agence Pyramide Mwimba Production conduite par le fils ainé du champion Texas, Glody Mwimba, qui a également consacré la fin du deuil tenu par la famille et les proches du catcheur albinos, plusieurs personnalités dont le bourgmestre de la commune de Mont-Ngafula ainsi que des notabilités de cette municipalité, des adultes des jeunes ainsi que des petits enfants qui ont connu le champion Texas ont tenu à lui rendre hommage en marquant de leur présence cette manifestation. Le ministre de la Communication et des Médias du gouvernement central, Jolyno Makelele, qui a tenu à être présent à Mont-Ngafula, a eu un empêchement de dernière minute alors que son équipe était déjà sur place.

Des larmes des albinos essuyés

Pour honorer la mémoire de son défunt père, Glody Mwimba a tenu à marquer ses premiers pas dans ce domaine. En plus du défilé de mode des albinos membres de la Fondation Mwimba Texas (FMT), le fils de feu Mwimba Texas a distribué aux enfants albinos présents des kits contenant des cahiers, des crèmes solaires, des vaselines, des lunettes solaires, des gels désinfectants pour les mains ainsi que des lave-mains, dans le cadre de la lutte contre la covid-19. « Par ce geste, je vais tout simplement leur dire qu’ils ne sont pas restés orphelins. Le champion Texas est parti mais sa vision et ses œuvres sont restées et elles resteront aussi longtemps que durera le temps », a-t-il expliqué.

Visiblement, les albinos présents ont repris le sourire car ce geste fait par Glody Mwimba constitue, pour eux, un soulagement et une assurance sur leur prise en charge dans une certaine mesure. « On était désespérés, à la suite de la mort de notre encadreur, notre défenseur, notre papa. Le geste fait par notre frère, Glody Mwimba, nous rassure que, bien que papa soit parti, nous ne sommes pas abandonnés dans la rue », a dit un des albinos bénéficiaires de ces kits.

De leur côté, les sportifs, dont les catcheurs du Catch club Inter-Africa laissés par le président Mwimba Texas ont également salué ce geste de Glody Mwimba, qui promet de toujours s’associer aux activités de ce club. Les combats organisés sur place auxquels ont aussi pris part des catcheurs des clubs amis étaientt non seulement une façon de rendre hommage à l’icône mais également un signe de solidarité et d’assurance de la continuité de cette œuvre laissée par le défunt champion. Pour les boxeurs et les judokas, c’était le même message de solidarité et d’encouragement qu’ils ont transmis lors des obsèques du champion Texas. Pour l’artiste musicien aveugle, président de l’orchestre des aveugles, Jiken Balema, dit « Zimele foutu », sa présence et celle de son orchestre à Matadi-Mayo est un signe de l’amitié qui le liait au défunt Mwimba Texas ainsi que de l’encouragement à sa famille, aux membres de la FMT et des catcheurs de Catch club Inter Africa pour continuer les œuvres laissées par le défunt.

La famille biologique de Mwimba Texas a été représentée par ses deux frères aînés, le colonel médecin Kuzoma et Faustin Losso. Eux également ont loué cette initiative de Glody Mwimba, qui a été entouré, dans cette réussite, par tous les enfants de la famille. La population de Matadi-Mayo, qui était venue nombreuse au terrain de leur quartier pour rendre hommage à leur défunt notable, a salué cette initiative, étant donné que les funérailles du champion Texas étaient organisées en famille, au camp Badiadingi, puis à l’esplanade de la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire. Pour cette population, cette cérémonie organisée dans le terroir par le fils de Mwimba Texas est également une façon de l’honorer.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: Glody Mwimba et les albinos sur le podium Photo 2: Glody Mwimba et le bougmestre de Mont-Ngafula

Notification: 

Non