Opinion

  • Éditorial

Constat

Jeudi 9 Septembre 2021 - 20:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Le constat dont il est ici question n’est pas nouveau, dira-t-on, mais il convient d’en tirer les conséquences, toutes les conséquences si l’on veut éviter qu’il rende impossible la vie de chacun dans le futur proche. Le voici donc résumé ici en quelques mots : loin d’être relégué à l’arrière-plan de la vie sociale, le fanatisme religieux prend de jour en jour une dimension telle dans diverses régions du monde qu’il devient impossible de le combattre ; et que, de ce fait, il génèrera dans les années à venir, partout où il prolifèrera, des drames dont beaucoup d’entre nous ne mesurent assurément pas la gravité.

En témoignent de façon accablante les propos, fanatiques à tous égards, que tient depuis le début du méga-procès en cours au Palais de justice de Paris, Salah Abdeslam, le seul survivant des attentats perpétrés le 13 novembre 2015 dans divers lieux de la capitale française, tout particulièrement dans la salle de spectacles du Bataclan. S’abritant derrière l’Islam pour justifier les crimes immondes commis ce soir-là, le tueur en série ne cessera pas, tout au long des neuf mois à venir, de justifier par la parole d’Allah l’ignominie ainsi commise. Exactement comme le fit, avant d’être abattu, Oussama Ben Laden, à l’origine de l’attaque menée le 11 septembre 2001, il y a donc tout juste vingt ans, contre les tours jumelles du World Trade Center à New York.

Ne nous faisons pas d’illusion : le fanatisme religieux n’est pas nouveau. Il est ancré depuis la nuit des temps dans les sociétés humaines et sévit sur tous les continents comme en témoigne l’Histoire. Mais le monde moderne, en abolissant le temps et l’espace grâce aux nouvelles technologies, l’a rendu infiniment plus dangereux, plu destructeur que par le passé ainsi que le démontrent les drames qui se multiplient à la surface du globe depuis le début de ce troisième millénaire. D’où l’évidence qui sort de ce terrible constat selon laquelle les sociétés civiles qui quadrillent notre planète doivent maintenant s’organiser pour surveiller les dérives qui, tôt ou tard, provoqueront des drames humains de plus en plus grande ampleur.

Croire que l’Etat, la Force publique peuvent seuls combattre l’extrémisme religieux et préserver ainsi la paix sur leur territoire relève désormais de l’illusion. Ce qui se passe aujourd’hui sous nos yeux en apporte la preuve accablante.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/9/2021 | Au féminin
▶ 16/9/2021 | COP 26?
▶ 15/9/2021 | Qatar 2022
▶ 14/9/2021 | Egoïsme
▶ 13/9/2021 | Mobilisation
▶ 14/9/2021 | Punition collective
▶ 9/9/2021 | Constat
▶ 14/9/2021 | Enlisement
▶ 7/9/2021 | Protection
▶ 7/9/2021 | Fonds bleu