Opinion

  • Éditorial

Déguisement

Mardi 17 Mai 2022 - 18:49

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Il est difficile de positionner doctrinalement les partis politiques au Congo, parce que ceux qui se réclamant de la social-démocratie ou du libéralisme s’opposent entre eux, au même titre que les formations du Centre qui peinent à affirmer leur neutralité.

Le premier cas de figure concerne l’Union panafricaine pour la démocratie sociale et le Parti congolais du travail, le second la Convention des partis républicains et l’Union des démocrates humanistes. A quelque chose près, il s’agit pour les premiers de deux partis se revendiquant de la social-democratie tandis que les deux autres sont considérés comme étant libéraux.

Pour sa part, lors du choix de ses candidats aux élections législatives et locales du 4 et 10  juillet prochain, le collège des présidents des partis du Centre a réaffirmé, le 10 mai, soutenir le programme du président de la République. Ce discours est naturellement celui que tiennent les formations de la majorité présidentielle.

Y a-t-il des raisons claires à ces positionnements ou relèvent-ils du déguisement volontaire ? Nul ne peut donner une réponse exacte à cette question.

Mais cet imbroglio dans les choix doctrinaux impacte considérablement  l’action publique dans la mesure où les idées proposées ou défendues par les acteurs politiques, notamment dans les sphères de prise de décisions, sont déterminantes dans la conduite de la marche du pays.

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 6/7/2022 | « Mercenaires »
▶ 5/7/2022 | Naïveté
▶ 4/7/2022 | Jeunes
▶ 4/7/2022 | Entr'acte
▶ 30/6/2022 | Culture
▶ 29/6/2022 | Enjeu
▶ 28/6/2022 | Retour
▶ 27/6/2022 | Pont route-rail
▶ 25/6/2022 | Indexés
▶ 24/6/2022 | Se mobiliser