Opinion

  • Éditorial

« Ensemble, poursuivons la marche »

Jeudi 13 Mai 2021 - 13:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


S’il fallait une preuve que le nouveau quinquennat du président Denis Sassou N’Guesso sera marqué par des réformes en profondeur de la gouvernance publique qui, elles-mêmes, accélèreront fortement la marche du Congo vers le progrès l’annonce, mercredi soir, de la désignation d’Anatole Collinet-Makosso comme Premier ministre est là pour l’apporter.

Convaincu de l’importance des actions à mener afin de permettre au Congo de franchir les obstacles dressés sur sa route par la crise économique, le surendettement, les tensions financières, la pandémie du coronavirus, le nouveau chef du gouvernement a en effet le grand avantage d’avoir une longue expérience de la « res publica », de la « chose publique ». Et une connaissance précise des problèmes qui devront être résolus si l’on veut que les nouvelles générations de Congolaises et de Congolais trouvent leur juste place au sein de la société.

Ministre de la Jeunesse et de l’Instruction civique, puis ministre de l’Enseignement primaire et secondaire en charge de l’Alphabétisation, Anatole Collinet-Makosso a une perception bien réelle des réformes qui devront être menées dans ce sens au cours des cinq années à venir. Aussi s’est-il préparé tout au long des derniers mois à occuper le poste éminent qu’il occupe désormais comme en a témoigné son engagement dans la campagne électorale du président candidat et la publication, le 6 avril, du document « Stratégie et Plan d’action du programme de société « Ensemble, poursuivons la marche » qui précise son programme.

Avec une conclusion pour le moins musclée dont voici les dernières lignes : « Pour sortir du cercle vicieux de la pauvreté, du mal développement et de l’inefficacité économique, il faut s’attaquer à la pauvreté elle-même et supprimer les facteurs qui la rendent nocive et dangereuse. L’objectif de promouvoir une croissance économique soutenue commande ainsi la mise en place des politiques sectorielles très stratégiques. « Ensemble poursuivons la marche » sonne la fin de la récréation, l’abandon des habitudes blâmables afin de hisser le Congo parmi les premières places des pays à croissance économique très prometteuse. Le changement c’est maintenant avec Denis Sassou N’Guesso. »

On ne saurait être plus clair ni plus déterminé !

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/6/2021 | Ndji-Ndji
▶ 17/6/2021 | Valeurs
▶ 17/6/2021 | Fardeau
▶ 15/6/2021 | Dans le bon sens
▶ 14/6/2021 | Equilibre
▶ 12/6/2021 | Tensions
▶ 11/6/2021 | Fleuve Congo
▶ 10/6/2021 | Jeu de tweets
▶ 8/6/2021 | Emploi
▶ 7/6/2021 | Conseil de sécurité