Opinion

  • Éditorial

Entr'acte

Lundi 4 Juillet 2022 - 10:39

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


En raison du vote des agents de la force publique ce 4 juillet, la campagne électorale des scrutins législatifs et locaux, ouverte le 24 juin, a été suspendue samedi dernier jusqu’à aujourd’hui minuit. Les candidats ainsi que les formations politiques en auront sans doute profité pour faire le point sur le déploiement de leurs équipes dans les circonscriptions convoitées. Ce retour sur le parcours des premiers jours leur aura laissé le temps de se réorganiser et mieux orienter leur discours avant la clôture officielle de la campagne, vendredi soir.

Quand bien même l’effectif des militaires, gendarmes et policiers appelés à remplir leur devoir civique ce jour-là est bien faible comparé au corps électoral restant, la manière dont les faits se dérouleront sera un signe de la bonne santé du processus en cours. Citoyens à part entière au-delà de servir sous les drapeaux, les hommes en treillis ont globalement la réputation de cultiver la discipline en toute circonstance. Ils sont mis en devoir de le prouver.

Pourquoi cette interpellation ? Parce qu’il arrive que le politique se mette en tête d’en faire à sa guise. Au risque d’entraîner l’agent de l’ordre dans le sillage de son engagement militant alors que l’un et l’autre savent à peu-près la ligne de fracture dessinée par les textes régissant leurs ministères respectifs. A d’éventuelles prises de position auxquelles pourraient succomber le militaire, le policier ou le gendarme, l’appel à la stricte observation de neutralité lancé par les autorités policières vaut pour tous.

Nous l’avons écrit et le réitérons, cette première étape du vote est aussi pour l’administration électorale le pari de gagner la bataille de l’organisation. Des cartes d’électeur remises à temps aux bénéficiaires, des bulletins en nombre suffisant pour tous les candidats, urnes, isoloirs et encres indélébiles à disposition, la présence effective des délégués des concurrents dans des bureaux de vote ouverts à l’heure… un décompte qui pourrait ressembler ce lundi à un bon avant-goût pour le rendez-vous grandeur nature du 10 juillet.

Pour ce qui est de la presse, il est bien certain qu’elle sera sur place pour rendre compte de ce qu’elle aura vu et entendu.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 28/9/2022 | Financements additionnels
▶ 27/9/2022 | Municipalités
▶ 26/9/2022 | Cantines scolaires
▶ 24/9/2022 | Tout de même
▶ 21/9/2022 | Long terme
▶ 21/9/2022 | Feux de Brazza
▶ 19/9/2022 | Santé
▶ 19/9/2022 | Adressage
▶ 15/9/2022 | Reconnaissance
▶ 15/9/2022 | Réformes scolaires