Opinion

  • Éditorial

Faire mieux

Lundi 15 Avril 2024 - 19:07

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Le Premier ministre, lors d’une rencontre à Brazzaville, a invité les animateurs des collectivités locales à ne pas baisser les bras et à faire mieux malgré les tensions de trésorerie afin de garantir le bon fonctionnement de leurs structures et de contribuer au développement du Congo.

La décentralisation et les collectivités locales font partie des priorités des pouvoirs publics qui ont parfaitement conscience de leur apport dans l’éclosion des activités socioéconomiques et l’amélioration des conditions de vie de la population. 

Les difficultés des acteurs du développement local sont cependant bien connues de l’exécutif qui s’emploie, tant bien que mal, à trouver des solutions. Mais, il reste que les personnels des Conseils départementaux et des communautés urbaines cumulent plusieurs mois d’arriérés de salaire et cette situation traduit l'ampleur des défis à relever par le gouvernement. 

Il est reconnu de tous qu’un homme, une mission, des moyens. Or, le manque de ressources budgétaires risque de paralyser le fonctionnement des collectivités locales et compromettre leurs efforts déployés en faveur du bien-être des communautés. 

L’exécutif ferait œuvre utile en transférant les moyens nécessaires à l’animation de ces entités administratives afin qu’elles puissent remplir convenablement leur mandat. Leur rappeler l'étendue de leurs missions est en soi une bonne idée mais passer à l’acte pour sortir les collectivités locales de leur précarité est indispensable.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 23/5/2024 | Danger permanent
▶ 23/5/2024 | Urgence !
▶ 20/5/2024 | Jeunesse battante
▶ 16/5/2024 | Déferlement
▶ 15/5/2024 | Réponse
▶ 14/5/2024 | Conflit d’intérêts
▶ 13/5/2024 | Surcharge !
▶ 11/5/2024 | Passer à l'acte
▶ 11/5/2024 | Investir dans le sport
▶ 10/5/2024 | A la peine !