Football : décès de l'ancien international sénégalais Papa Bouba Diop

Lundi 30 Novembre 2020 - 11:42

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'ancien milieu de terrain international sénégalais Papa Bouba Diop est décédé à l'âge de 42 ans. Il était atteint de la maladie de Charcot depuis plusieurs années.

Papa Bouba Diop avait marqué le but de la victoire contre l'équipe de France championne du monde en titre lors du match d'ouverture du Mondial-2002 à Séoul. La sélection sénégalaise, entraînée par le Français Bruno Metsu, décédé en 2013, avait atteint les quarts de finale où elle avait été battue par la Turquie (1-0 a.p.). Il demeure, avec 3 buts inscrits, le meilleur buteur sénégalais en phase finale de la Coupe du monde.

Au cours sa carrière, Diop, né à Dakar, a joué en Suisse (Vevey, Neuchâtel Xamax, Grasshopper Zürich), à Lens entre 2001 et 2004, en Angleterre (Fulham, Portsmouth, West Ham, Birmingham) et en Grèce à l'AEK Athènes.

Dans un tweet le président sénégalais Macky Sall a rendu hommage au joueur: "Le décès de Papa Bouba Diop est une grande perte pour le Sénégal. Je rends hommage à un bon footballeur, respecté de tous pour sa courtoisie et son talent, nous rappelant fièrement l'épopée des Lions en 2002. Je présente mes condoléances émues à sa famille et au monde du football".

Qu'est-ce que la maladie de Charcot?

La maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie touchant les neurones moteurs, les cellules nerveuses qui commandent les mouvements volontaires. Ces motoneurones dégénèrent progressivement sans que l’on ne connaisse encore aujourd’hui l’origine de cette mort neuronale. Cette maladie neurodégénérative évolue en quelques années jusqu’à une paralysie complète.

En anglais, elle est également appelée maladie de Lou Gehrig, en hommage à un célèbre joueur de baseball atteint par cette maladie. Le nom « Charcot » vient du neurologue français qui a décrit la maladie.

Les symptomes se caractérisent par une paralysie complète des muscles des bras, des jambes et de la gorge entrainant une incapacité à marcher, manger, parler ou même respirer qui s’installe progressivement. La sclérose latérale amyotrophique (SLA) se déclare à l’âge adulte (40-80 ans) et va évoluer, en 3 à 5 ans, vers la paralysie complète et le décès du patient par paralysie des muscles de la respiration.

Au début de la maladie, les symptômes dépendent de la localisation des neurones moteurs touchés, les neurones du tronc cérébral ou de la moelle épinière.

 

Camille Delourme

Légendes et crédits photo : 

Le message d'Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football (DR)

Notification: 

Non