Opinion

  • Éditorial

Indexés

Samedi 25 Juin 2022 - 17:57

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Sur la foi des informations en sa possession, le ministre d’Etat en charge du Commerce, des Approvisionnements et de la Consommation a rappelé, dans un courrier daté du 22 juin, les efforts entrepris par le gouvernement pour continuer à provisionner le pays en produits céréaliers et en intrants agricoles. Les temps sont durs, peut-on comprendre, au regard du conflit en cours en Ukraine depuis la fin du mois de février.

Un constat cependant, et c’est bien de cela qu’il s’agit, l’effort louable de l’exécutif est en grande partie annihilé par l’action des contrebandiers. Que font-ils ? Des quantités de farine de blé subventionnée par l’Etat pour soulager le marché national afin que les ruptures de stocks ne viennent perturber la chaîne d’approvisionnement sont subtilisées pour être revendues à l’extérieur.

Et le ministre est on ne peut plus clair sur le sujet. Il montre du doigt les services publics impliqués dans ce trafic déloyal et demande que les frontières congolaises soient mieux sécurisées. En d’autres termes, que dans ce cas précis, la police, la gendarmerie, la douane, les services du commerce ne contribuent pas à la manœuvre consistant à créer une pénurie des produits de première nécessité dans une période aussi sensible.

A juste titre, le courrier est adressé au ministre de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et du Développement local à toutes fins utiles. D’un certain point de vue, cette recommandation touche d’autres départements ministériels en raison des compétences croisées dans la gestion administrative des frontières, leur sécurisation et la politique d’importation et d’exportation des biens de consommation.

Au moment où les conséquences du conflit rappelé plus haut sur les économies du monde déjà visibles pourraient s’aggraver, il est important de préserver les équilibres pour stabiliser les marchés nationaux et prévenir les risques engendrés par une potentielle volatilité des prix.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 10/8/2022 | Le bout du tunnel
▶ 9/8/2022 | Exemple
▶ 8/8/2022 | Apatridie
▶ 6/8/2022 | Béances
▶ 4/8/2022 | Récurrence
▶ 4/8/2022 | Tenir bon
▶ 4/8/2022 | « Renards de surface »
▶ 2/8/2022 | Mémorial
▶ 1/8/2022 | Ensablement
▶ 31/7/2022 | Parlez-vous!