Opinion

  • Éditorial

Les murs

Samedi 11 Novembre 2023 - 17:14

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Symbole le plus évocateur de la rivalité post-Seconde Guerre mondiale, entre l’Est et l’Ouest, le mur de Berlin s’est écroulé dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989 sous les coups de marteau de manifestants déchainés par le vent de la liberté. Il avait été érigé vingt-huit ans auparavant, aussi curieux que cela paraît, dans la nuit du 12 au 13 août 1961 par les Soviétiques.

Trente-quatre ans après, ce que l’on considéra comme la fin de la « guerre froide » a tourné au fiasco. Le monde a de nouveau replongé dans l’incertitude car d’autres murs aussi moins matériels mais aussi rigides que celui qui portait tous les péchés du siècle passé se dressent chaque jour le long des frontières terrestres, maritimes et aériennes empêchant les hommes, les choses et les idées de circuler librement.

Et ce ne sont pas les développements de l’actualité au Proche-Orient, avec la guerre entre Israéliens et Palestiniens, encore moins le déjà très meurtrier conflit russo-ukrainien, à l’Est de l’Europe, qui apaiseront les relations internationales. Au contraire, les blessures provoquées par ces deux crises majeures des temps présents sont si profondes qu’envisager un compromis à court ou moyen terme semble hors de portée du concert des nations.

Les images des massacres de civils et de prisonniers de guerre supposés attribuées à l’un et l’autre belligérants dans les deux conflits ont vidé l’humanité de son sens. Si comme le relayent à longueur d’épisode les réseaux sociaux ces tueries sont avérées, autant réaliser que les nouveaux murs qu’elles érigent sont le lot que les générations présentes laisseront aux générations futures.

En fin de compte, nous n’aurions globalement rien réussi dans notre prétention d’hommes « civilisés » à construire un avenir commun : ni la justice ni le développement ni la démocratie exposée dans toutes enceintes du monde comme l’exigence institutionnelle adaptée à la préservation des droits de l’homme. Nous sommes en train d’échouer.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 15/7/2024 | Un pas
▶ 13/7/2024 | Double braconnage
▶ 11/7/2024 | Atout indéniable
▶ 10/7/2024 | Donner plus
▶ 8/7/2024 | Survie
▶ 6/7/2024 | Vers 2026
▶ 5/7/2024 | Inévitable
▶ 3/7/2024 | Recruter
▶ 2/7/2024 | Trésor
▶ 29/6/2024 | Cargaison