Opinion

  • Éditorial

Rassurant !

Mardi 23 Février 2021 - 17:07

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ce que l’on peut tirer comme conclusion de la visite que vient d’effectuer le chef de l’Etat à Pointe-Noire est bien le fait que la double crise du temps présent – pandémie du coronavirus, tension financière due au surendettement public et privé – ne modifie en rien la stratégie visant à doter le Congo des infrastructures et des grands équipements qui lui permettront de poursuivre sa longue marche sur la voie du développement. Une stratégie dont chacun d’entre nous a profité ces deux dernières décennies et qui nous a permis de vivre mieux comme le montre la hausse lente mais continue du niveau de vie sur toute l’étendue du territoire national.

 

Cette confirmation est d’autant plus rassurante aujourd’hui qu’elle intervient dans un contexte international pour le moins inquiétant marqué par le repli sur soi des nations sur les cinq continents, la fermeture au moins temporaire des frontières, la réduction des échanges commerciaux qui en découle, la montée des tensions dans plusieurs régions de la planète, y compris dans le Bassin du Congo où la Centrafrique et les provinces de l’Est de la RDC connaissent de grands troubles. Si elle ne garantit pas que tout ira pour le mieux, demain, dans le meilleur des mondes comme le dit en quelques mots l’adage populaire, elle ne laisse aucun doute quant à la volonté des pouvoirs publics d’aller de l’avant.

 

Certains diront, ou écriront, que cette volonté s’inscrit dans le cadre de la campagne électorale pour la présidence de la République dont le coup d’envoi sera donné officiellement le 5 mars. Mais, elle dépasse en réalité très largement le champ politique et vise manifestement à rassurer une opinion publique quelque peu désemparée par les conséquences individuelles et collectives de la double crise que le monde traverse aujourd’hui. Avec cet effet, moins visible mais tout aussi important, qu’elle incite nos partenaires publics ou privés à garder confiance dans le redressement de notre économie et donc à soutenir plus que jamais le Congo dans sa marche en avant.

 

Espérons que tous ceux qui brigueront, le 21 mars, les suffrages des citoyens lanceront eux aussi les messages d’espoir, de progrès, de paix que la société civile attend et espère. Autrement dit que la campagne électorale à venir sera marquée par des échanges positifs sur l’avenir de notre pays.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/2/2021 | Arguments
▶ 23/2/2021 | Rassurant !
▶ 22/2/2021 | Départ
▶ 21/2/2021 | Bons gestes
▶ 18/2/2021 | Alerte
▶ 17/2/2021 | Quinquennat
▶ 16/2/2021 | Saluons
▶ 15/2/2021 | Commerce
▶ 13/2/2021 | Mandat
▶ 11/2/2021 | Vigilance