Redevance audiovisuelle : 126 millions FCFA alloués aux médias publics

Mercredi 13 Janvier 2021 - 17:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La télévision congolaise, la radio nationale et la télédiffusion du Congo se sont réparti mercredi à Brazzaville la somme de 126 millions FCFA mobilisée par le ministère des Finances au titre du paiement 2021 de la redevance audiovisuelle (RAV), après une première tranche d’environ 102 millions FCFA octroyée en octobre dernier aux mêmes bénéficiaires.

La remise symbolique des chèques aux directeurs généraux des médias publics attributaires a eu lieu lors d’une cérémonie conduite par le ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla, en présence du directeur de cabinet du ministre des finances et du budget et du président de la Commission économie et finances du Sénat, Jean-Pierre Epouma.

Selon la répartition, 40% du montant ont été attribués à la télévision nationale, soit 50400000 FCFA, 25% à la radio nationale correspondant à 31500000 FCFA et 20% à la télédiffusion du Congo équivaut à 25 millions 200 mille FCFA.

S’exprimant au nom de la « corporation », le ministre Thierry Moungalla a salué la dextérité des différentes institutions publiques qui contribuent à la résolution de ce défi, rendu concret 18 ans après. Instauré en 2001 par une loi, le projet avait fait en 2003 l’objet d’un décret cosigné par les ministres de la Communication et des Finances de l’époque, portant redevance audiovisuelle pour les médias publics.

La RAV est une taxe prélevée aux auditeurs et téléspectateurs pour soutenir les médias publics. Une somme de 1000 francs CFA est régulièrement prélevée aux clients de la société Énergie électrique du Congo lors du paiement de la facture d’électricité.

Si le ministre Thierry Moungalla s’est réjoui de ce que cette taxe parvienne enfin aux destinataires depuis 2003, il a appelé à ce que l’opération sois pérenne afin de rendre plus compétitifs les médias audiovisuels publics et d'assurer convenablement leur fonctionnement.

Il a reconnu que les 126 000000 FCFA mobilisés en ce début d’année ne sont « qu’une goutte d’eau dans la mer », car les problèmes auxquels font face les médias publics sont complexes. Thierry Moungalla, a par ailleurs, annoncé que sous l’égide de son ministère, une commission de travail a été mise en place  pour optimiser cette redevance audiovisuelle afin de l’étendre aux autres médias ainsi que ceux du secteur privé.

La RAV vient sans doute apporter une bouffée d’oxygène aux médias, mais pour le gouvernement, a souligné le ministre de tutelle, il s’agit d’aller plus loin en révisant la gouvernance des médias publics pour favoriser la création d’entité juridique avec une personnalité juridique et une autonomie patrimoniale et financière. Un projet bien avancé qui va transformer l’écosystème des médias.

 

 

Quentin Loubou

Légendes et crédits photo : 

Thierry Moungalla, Jean Marie Epouma, le dircab du ministre des finances et les directeurs généraux des médias publics attributaires

Notification: 

Non