Opinion

  • Éditorial

Soif de victoire

Mercredi 27 Janvier 2021 - 19:10

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Vitesse oui, endurance oui. On peut dire, un brin ému et fier, au regard de leur prestation lors de leurs trois premières sorties que les Diables rouges locaux partis à la conquête de leur premier titre en championnat d'Afrique des nations de football-Chan- au Cameroun, sont techniquement compétitifs. A ce compliment se greffe cependant une lacune que les jeunes congolais doivent à tout prix surmonter s’ils veulent aller plus loin. Comme disent les sportifs avertis, il leur manque la touche finale, la dernière passe qui délivre à ce niveau de la confrontation.

Bien souvent, c’est ce que l’on observe dans le jeu des Diables rouges du Chan, à l’approche des buts adverses, ils sont fébriles, gâchent un tas d’occasions susceptibles de leur ouvrir la voie de la victoire. Peut-être cette absence de concentration est-elle due à l’insuffisance de compétitions. Par ailleurs, il est impossible, aujourd’hui, de ne pas montrer du doigt la pandémie de Covid-19 quand on expose sur un sujet donné. Pour le football aussi, la crise sanitaire actuelle ne facilite rien. Le seul enseignement qui vaille est qu’il faut faire avec.

Samedi 30 janvier, pour leur quatrième sortie, les Diables rouges du Congo feront face aux Aigles du Mali. Les Congolais ont eu un parcours combinant chance et réalisme. Battus 1-0 par leurs voisins de République démocratique du Congo, ils se sont partagés un point avec les Nigériens au terme d’un match très disputé soldé par un score de parité d’un but partout. Avant de dominer la Libye 1-0 et de valider leur ticket pour les quarts de finale avec quatre points.

Les Maliens sont apparus dominants avec sept points au compteur. Victorieux des Burkinabès 1-0, ils ont tenu en échec les Camerounais 1-1 et triomphé des Zimbabwéens 1-0. Cet exploit ne compte plus que pour le prestige car au deuxième tour de la compétition tous les compteurs sont remis à zéro. Moralement au point, si on peut dire, les Aigles chercheront à doubler d’envol. Attention, les Diables piqués au vif quand ils deviennent tout rouges peuvent jouer des tours vertigineux aux rapaces et leur faire regretter d’être descendus sur terre.

Dans l’autre demi-finale cent pour cent Afrique centrale cette fois, les Léopards de RDC dont il faut saluer les performances au premier tour, affronteront les Lions indomptables du Cameroun, le pays organisateur du Chan. Ce sera le combat des fauves. On est en pleine forêt équatoriale, un environnement où, à quelque chose près, tous les coups sont permis. Sur le petit-écran, on voit des scènes filmées du monde animal en lutte pour défendre leurs territoires. Lions et Léopards font partie des prédateurs hors pair. Enfin, ce sera toujours le foot dans ce qu’il a de plus beau : le fair-play !   

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 5/3/2021 | 8 mars
▶ 4/3/2021 | A vos marques !
▶ 3/3/2021 | Attention !
▶ 2/3/2021 | Droit à la parole
▶ 1/3/2021 | Leçon
▶ 27/2/2021 | Cela bouge
▶ 26/2/2021 | Osez rêver !
▶ 25/2/2021 | Bon sens
▶ 24/2/2021 | Arguments
▶ 23/2/2021 | Rassurant !