Opinion

  • Éditorial

Tournant

Lundi 2 Novembre 2020 - 18:46

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Que les yeux du monde entier soient tournés aujourd’hui vers les Etats-Unis où doit se finaliser l’élection ou la réélection de sa plus haute autorité n’a rien de surprenant. Première puissance mondiale depuis plus d’un siècle, la patrie de l’Oncle Sam se trouve, en effet, à un nouveau tournant de son Histoire : ou bien elle se repliera sur elle-même comme semble vouloir le faire son président sortant, Donald Trump, ou bien elle inversera le sens de la ligne  tracée par ce dernier comme l’affirme son adversaire le candidat démocrate Joe Biden et mettra tout en œuvre pour préserver son influence, renforcer sa présence sur la scène internationale, bref continuer de jouer un rôle clé dans la conduite des affaires planétaires.

 

L’enjeu du duel politique qui s’achèvera dans les prochaines heures est à tous égards considérable. Pour le peuple américain dans son ensemble qui verra son rôle se réduire ou au contraire s’accroître en raison du choix de l’homme qui règnera ces prochaines années à la Maison-Blanche. Mais aussi pour le groupe des nations occidentales qui l’entoure et que les Etats-Unis dominent peu ou prou depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale par le biais de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Bien sûr également pour l’ensemble de la communauté humaine qui vit une période très particulière où se joue son avenir en raison des menaces croissantes pesant sur la nature qui l’entoure.

 

Même si les derniers sondages donnent Joe Biden largement gagnant rien en vérité n’est encore joué : d’abord parce que Donald Trump a fortement mobilisé ses partisans tout au long des dernières semaines de la campagne électorale qui s’achève ; ensuite parce qu’il est tout à fait capable de contester ou de faire contester l’élection de son adversaire si celle-ci se trouvait confirmée dans les prochaines heures ; enfin parce que de fortes tensions sociales risquent de surgir du scrutin avec une montée de la violence dans différents Etats américains que les nombreux, très nombreux observateurs de la scène redoutent.

 

Espérons que la sagesse dont a fait preuve le peuple américain tout au long des dernières décennies l’emportera une fois encore et que le locataire de la Maison- Blanche s’emploiera dans les quatre prochaines années à préserver la paix mondiale.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 26/2/2021 | Osez rêver !
▶ 25/2/2021 | Bon sens
▶ 24/2/2021 | Arguments
▶ 23/2/2021 | Rassurant !
▶ 22/2/2021 | Départ
▶ 21/2/2021 | Bons gestes
▶ 18/2/2021 | Alerte
▶ 17/2/2021 | Quinquennat
▶ 16/2/2021 | Saluons
▶ 15/2/2021 | Commerce