Département du Pool : un malade mental créé la panique à Linzolo

Lundi 25 Janvier 2021 - 9:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimable

Après avoir cassé la statut de monseigneur Augouard sur le site catholique de la localité située dans le district de Goma Tsé-Tsé, dans le département du Pool, un citoyen mentalement déséquilibré a laissé un message demandant à la population de libérer les lieux au nom d’une armée dite de la révolution.

« L’armée de la révolution a pris le contrôle du village de Linzolo. Fermez l’église immédiatement, les bases militaires ont été attaquées. Le couvre-feu est désormais fixé à 18 heures », peut-on lire sur un des bâtiments du site religieux vandalisé qui abrite également un centre de santé. Des écrits en charbon laissés par le malade mental après avoir détruit la statue du Mgr Augouard, un missionnaire français (1852-1921), père de la mission catholique dans la contrée en 1883. La population a été effrayée par ces messages.

Les policiers déployés pour sécuriser les lieux ont mis la main sur le forfaitaire. Dans un échange visant à connaître ses motivations, ce dernier est allé dans tous les sens. Ses propos incohérents ont révélé son déséquilibre mental. Vêtu d’une soutane blanche estampillée d’une croix rouge, le forfaitaire a dit appartenir à plusieurs confessions religieuses traditionnelles et classiques. Ce qui, selon lui, justifie le choix de ce site religieux pour commettre son forfait. Il s’est, par ailleurs, passé pour fils de plusieurs autorités du pays tout en étant musicien.

Pour tirer au clair cette situation, la police a travaillé en collaboration avec la population qui vaque désormais librement à ses occupations à Linzolo, à environ 20 kilomètres au sud de Brazzaville. De sources informées, l'infortuné est admis au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville au service de psychiatrie.

 

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Le malade mental qui a semé le trouble à Linzolo

Notification: 

Non