Opinion

  • Éditorial

Pension

Lundi 18 Septembre 2023 - 18:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Les agents retraités de la municipalité de Brazzaville ont organisé un sit-in le 14 septembre Place de la gare située à proximité du siège de la Primature. Ils réclament la prise en compte de leurs dossiers de pension à la Caisse nationale de sécurité sociale.  

Dans les semaines, voire les mois à venir, leurs revendications trouveront certainement un début de solution au regard des échanges que leurs représentants syndicaux ont eus avec des membres du cabinet du Premier ministre.  

La situation concerne quelque 630 ex-travailleurs municipaux dont certains cumulent actuellement une dizaine d’années sans percevoir le moindre centime au titre de la pension. Des mères et pères de famille se retrouvent dans la précarité.

Pourtant durant leur carrière professionnelle, des sommes d’argent ont bien été prélevées sur leurs salaires aux fins de la sécurité sociale. La résolution de ce problème qui interpelle à la fois les pouvoirs publics et les partenaires sociaux s’avère urgente.

Seule une approche globale permettrait à l’exécutif de trouver la solution idoine à la situation qui touche également les retraités des sociétés paraétatiques. Peu importe le contexte socioéconomique difficile, il est indispensable de régler ce que les ex-agents municipaux considèrent comme une forme d’injustice sociale. 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/7/2024 | Double braconnage
▶ 11/7/2024 | Atout indéniable
▶ 10/7/2024 | Donner plus
▶ 8/7/2024 | Survie
▶ 6/7/2024 | Vers 2026
▶ 5/7/2024 | Inévitable
▶ 3/7/2024 | Recruter
▶ 2/7/2024 | Trésor
▶ 29/6/2024 | Cargaison
▶ 27/6/2024 | Complexe