Afrique-Monde


Afrique-Monde
Mercredi 20 Novembre 2013 - 14:00

Un véritable bras de fer est engagé entre l’auteur du coup d’État ayant renversé le président Amadou Toumani Touré le 22 mars 2012 et la justice malienne qui veut l’entendre sur les faits qui lui sont reprochés

L’ex-homme fort de Bamako qui, une nouvelle fois, n’a pas répondu à la convocation de la justice le 20 novembre, a justifié son refus en invoquant son « statut d’ancien président de la République », qui lui donne droit à des égards, a-t-on appris de sources proches de son entourage.

Le général Amadou Sanogo devait être entendu par la justice malienne concernant le contre-coup d’État du 30 avril, soit un mois seulement après sa prise de pouvoir par les armes. Ce jour-là, et jusqu’au 1er mai, plusieurs personnes, dont des bérets rouges fidèles à l’ancien chef de l’Etat, ont été arrêtées, certaines torturées et d’autres ont ... Lire la suite


Afrique-Monde
Mercredi 20 Novembre 2013 - 12:00

Monseigneur Mathias Ngarteri s’est éteint le 19 novembre dans l’avion médicalisé qui assurait son évacuation à Lyon, en France. Âgé de 71 ans, le prélat avait été victime, le 12 novembre, d’un accident vasculaire cérébral

La nouvelle de sa mort a surpris la population tchadienne : elle se demande si son décès a été précipité par une évacuation tardive ou s'il est lié à la lenteur administrative de la procédure.

Né en 1942, Mathias Ngarteri Mayadi assurait depuis 2003 la charge d’archevêque de l’Église catholique romaine de l’archidiocèse de N’Djamena. Ordonné prêtre le 30 décembre 1978, il avait été nommé évêque de Sarh en 1987. De 1990 à 2003, il a assumé les fonctions d’évêque de Moundou. Le 31 juillet 2003, il succédait à Charles Louis Joseph Vandame comme archevêque de N’Djamena.


Afrique-Monde
Mercredi 20 Novembre 2013 - 11:02

Selon le rapport de la série Global Development Horizons, intitulé Les capitaux de demain : épargne et investissement dans un monde interdépendant et publié par la Banque mondiale, les pays en développement devraient capter la moitié des capitaux mondiaux, soit 158 000 milliards de dollars, contre environ un tiers aujourd’hui. 

L’Asie de l’Est et l’Amérique latine devraient être les régions les plus dynamiques. La Chine représentera à elle seule 30% des investissements mondiaux.

Pour la Banque mondiale, une augmentation de la productivité, une plus grande intégration dans les marchés internationaux, l’amélioration de l’éducation et de la santé et l’énorme potentiel que représente la jeunesse de la population des pays en développement expliquent ces perspectives.


Afrique-Monde
Mardi 19 Novembre 2013 - 18:41

Les dirigeants africains et arabes se sont retrouvés le 19 novembre à Koweït-City, pour un troisième sommet arabo-africain, après la deuxième édition qui s'était tenue il y a trois ans à Syrte en Libye, afin de passer en revue les progrès enregistrés dans leur partenariat, et de définir les voies et moyens susceptibles de le renforcer davantage

La cérémonie d’ouverture était placée sous les auspices de Sheik Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, émir du Koweït, en présence de nombreux chefs d’État de ces deux régions du monde, dont le président congolais, Denis Sassou N’Guesso. Pour situer ses pairs sur le contexte assez difficile dans lequel se tiennent ces assises, l’émir du Koweït a indiqué : « Les travaux de notre troisième sommet se déroulent dans des circonstances politiques et économiques délicates et instables ».

Il a, en outre, affiché ... Lire la suite


Afrique-Monde
Mardi 19 Novembre 2013 - 17:30

Depuis le coup d’État du 24 mars dernier et le renversement de François Bozizé par Michel Djotodia, la situation est devenue préoccupante dans la capitale centrafricaine. La ville est le théâtre depuis plus d’une semaine d’une recrudescence de la violence, marquée par des vols à main armée et des exécutions sommaires et extrajudiciaires

Devant l’insécurité qui règne à Bangui et dans d’autres parties du pays, le Conseil de sécurité de l’ONU envisage de déployer 6.000 à 9.000 Casques bleus sur place, au cas où les violences se poursuivraient. C’est ce qui ressort du rapport présenté par le Secrétaire général de l’ONU. Dans ce texte, le chef des Nations unies estime que le déploiement d’une telle force s’avère nécessaire d’autant que la Centrafrique n’a pas les moyens d’assurer seule la sécurité de la population sans un soutien ... Lire la suite


Afrique-Monde
Mardi 19 Novembre 2013 - 16:54

Ces sociétés ont signé dimanche à Doha, au Qatar, un accord de coopération sur la prospection et la production de pétrole au Congo. Le document a été paraphé en présence du chef de l’État congolais, Denis Sassou N’Guesso, et de l’émir du Qatar, Sheikh Tamin Bin Hamad Al Thani

Les deux signataires, Christophe de Margerie, président-directeur général de Total, et Mohamed Salah Assada, ministre de l’Énergie et de l’Industrie du Qatar, n’ont pas donné plus de détails à la presse sur cet accord. Mais, le 22 mai dernier à Paris, en France, le groupe Total et la société Qatar Petroleum International (QPI) avaient annoncé la signature d’un accord-cadre en vue de l’entrée de QPI, à hauteur de 15%, au capital de Total E&P Congo, par la souscription à une augmentation de capital de cette dernière société.

Pour les observateurs économiques, ce ... Lire la suite


Afrique-Monde
Mardi 19 Novembre 2013 - 17:45

Décédé au XVIIe siècle, ce n’est qu’en 2003 qu’une loi a institué le 20 novembre, journée de la commémoration de la conscience noire, à travers le personnage de Nganga-Zumbi, héros national et icône de la communauté afro-brésilienne et de l’Amérique latine

Le 20 novembre de chaque année, les Brésiliens célèbrent la journée nationale de la conscience noire en la mémoire de Nganga-Zumbi, leader du mouvement de libération et de la résistance des Noirs du Brésil. En rapport avec la célébration de cette journée, le Congolais Arsène Francoeur Nganga, chercheur en histoire et anthropologie socio-culturelle des peuples noirs des Amériques, en sa qualité de spécialiste des peuples noirs des Amériques, a expliqué aux Dépêches de Brazzaville, le parcours de ce héros afro-brésilien.

Pour Arsène Francoeur Nganga, c’est depuis la rédaction de ... Lire la suite


Afrique-Monde
Mardi 19 Novembre 2013 - 11:51

Le Conseil de sécurité de l’ONU a souligné, le 18 novembre, que les actes de piraterie et les vols à main armée commis au large des côtes somaliennes continuent d'aggraver la situation dans le pays, et par conséquent, menacent la paix et la sécurité internationales

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations unies, le conseil a notifié que la communauté internationale devrait mener une action sur tous les fronts pour réprimer la piraterie et remédier à ses causes profondes. Le rapport du secrétaire général dont était saisi le Conseil de sécurité insiste sur le message qui doit être adressé aux pirates pour qu'ils sachent qu'il n'y aura pas d'impunité et qu'ils seront poursuivis et traduits en justice.

Par la résolution 2125 (2013), adoptée à l'unanimité, le Conseil de sécurité a exhorté les autorités somaliennes « à capturer les pirates ... Lire la suite


Afrique-Monde
Lundi 18 Novembre 2013 - 20:49

La réunion d’information institutionnelle sur la présentation du Programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales au Congo (PRCCE) auprès des cibles et des parties prenantes s’est tenue le 18 novembre dans l’un des hôtels de la place, en présence d’Aliou Abdoullahi et de Sirtori Matteo, respectivement chef de bureau du Centre de développement des entreprises pour l’Afrique centrale et délégué de l’Union européenne, et d’autres invités

Il s’agissait, au cours de cette réunion, de présenter le centre de développement des entreprises (CDE), les interventions du bureau régional pour l’Afrique centrale au cours des deux dernières années ; les appuis de la délégation de l’union au secteur privé du Congo ; le Programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales du Congo (composantes 2 et 3) ; et les ... Lire la suite


Afrique-Monde
Lundi 18 Novembre 2013 - 19:30

Mozambique : des élections municipales sur fond de tension

Les Mozambicains iront voter le 20 novembre. La campagne est marquée par une série de violents incidents qui ont démarré au mois d’octobre entre le pouvoir et les ex-rebelles de la Renamo. Ces violences sont caractérisées par des enlèvements, attaques de véhicules et tortures. Au Mozambique, pas un mois ne se passe sans qu’un incident violent entre les forces gouvernementales et les anciens rebelles ne soit rapporté. Le nœud du problème : la Renamo accuse le pouvoir d’accaparer les richesses du pays. Elle exige aussi l’intégration de ses anciens membres dans l’armée. Le scrutin de mercredi s’annonce tendu, car la Renamo a appelé ses militants au boycott.

Coopération

La France promet d’apporter son aide au Mali

D’après le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, l’aide logistique ... Lire la suite

Pages