Politique


Politique
Mardi 3 Septembre 2013 - 16:14

Le président du Sénat a conféré le 30 août à Brazzaville, avec une délégation de "Génération à venir" conduite par sa directrice générale, Édith Ekondi, venue faire le point des activités menées par sa fondation dans les Plateaux

Au cours de cet échange, André Obami-Itou a félicité la fondation pour ses différentes actions menées lors de la célébration de la fête de l’indépendance le 15 août dernier à Djambala dans le département des Plateaux.

Rappelons qu’au cours de ces festivités, la fondation Génération à venir a administré des soins médicaux gratuits à plus de 4600 patients (tension artérielle, stomatologie, hernie,...). La fondation a également fait un don de 10 ambulances dans les 9 districts du département afin de soulager les peines des populations.

Satisfait de ce travail, le président du Sénat n’a pas manqué ... Lire la suite


Politique
Mardi 3 Septembre 2013 - 19:00

Tout en soutenant le dialogue entre Congolais, son sempiternel crédo, cette association milite, par ailleurs, pour un gouvernement d’ouverture devant se poser comme une alternative à l’immobilisme décrié du gouvernement actuel. 

La représentation de la diaspora aux concertations nationales préoccupe au plus haut point le Mouvement pour le Congo (Moco) qui plaide pour qu’elle ait un soubassement politique. La diaspora congolaise ayant des revendications éminemment politiques, Tony Bolamba estime que l’occasion est donnée aux Congolais de l’étranger qui s’opposent au gouvernement en place d’exprimer librement leurs préoccupations en vue de cerner les contours de leurs revendications. Pour parvenir à un échange de qualité, le président du Moco plaide pour un choix sélectif des délégués de la diaspora dans les rangs desquels se retrouvent de nombreux ... Lire la suite


Politique
Mardi 3 Septembre 2013 - 17:45

Le parti d’Étienne Tshisekedi, qui ne se sent pas concerné par cette rencontre, dit ne pas voir de raison de s’en occuper.

Une mise au point faite le week-end par le secrétariat de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) en charge de l’information note que ce parti n’entend pas mobiliser la population contre les concertations nationales, le jour du début de ces assises, initialement prévu au 4 septembre.

Selon ce document, l’UDPS, qui ne se sent pas concernée par cette rencontre, ne voit aucune raison de s’en préoccuper et de mobiliser la population.

La réaction signée par Augustin Kabuya est une réplique à un article publié sur le net, qui annonçait une occupation des rues des militants du parti d’Étienne Tshisekedi et la population, le 4 septembre, jour précédemment prévu pour le début des concertations nationales. « L’UDPS vous ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 18:33

Le septième sommet des chefs d’État et des gouvernements qui s’ouvre le 4 septembre sera précédé par la rencontre des ministres de la Défense et de celle du comité régional interministériel des ministres des Affaires étrangères de la sous-région. 

Pendant que les concertations nationales s’ouvrent jeudi à Kinshasa, les chefs d’État de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs (Cirgl), quant à eux, vont se retrouver à Kampala dans un sommet extraordinaire, le septième du genre. Cette rencontre fait suite à la précédente qui s’est tenue le 31 juillet dernier à Nairobi au cours de laquelle les chefs d’État avaient notamment appelé à une conclusion rapide des pourparlers de Kampala entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23. Ce sommet sera précédé, comme cela est de coutume, par une réunion des ministres de la ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 18:30

Le premier vice-président de l’Observatoire anti-corruption (OAC) et sénateur de la Cuvette, André Ikongo Logan, ainsi que cinq autres membres de cette structure, seraient impliqués dans une affaire de détournement des fonds destinés à la construction du siège de l’OAC

Au cours de la séance plénière tenue le 30 août au Palais des Congrès, les sénateurs ont rejeté la demande de la levée de son immunité parlementaire, lui permettant de se présenter à la justice. La démarche était conforme à la Constitution.

D’après les sources proches du dossier, ayant agi de cette manière, la chambre haute du Parlement congolais a compliqué la procédure judiciaire, déjà engagée, puisque le président de l’OAC, Joseph Mapakou, et les quatre membres sont placés en détention préventive à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville. Les conséquences ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 17:51

Crépitement des armes à l’Est, boycott des FAC et alliés de ces assises, annulation d’un meeting de l’opposition, controverse autour des thématiques retenues, refus de libérer les prisonniers politiques, etc., la cohésion nationale est à rude épreuve.   

​À la veille de l’ouverture des travaux des concertations nationales prévues pour ce 4 septembre, le scepticisme semble de plus en plus gagner les esprits. Les faits politiques récents ne rassurent guère à l’image de cette déclaration assassine des groupes parlementaires et partis politiques des Forces acquises au changement (FAC) représentés à l’Assemblée nationale. Cette frange de l’opposition, qui regroupe quelques partis politiques phare de cette plate-forme politique parmi lesquels l’UNC et alliés de Vital Kamerhe, les FAC et alliés de Martin Fayulu, l’UDPS et alliés de Samy ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 15:01

Le président du Club perspectives et réalités (CPR), Aimé-Hydevert Mouagni, a réitéré au cours d’un point de presse animé le 30 août à Brazzaville, la position de son parti suite au rebondissement, en France, de l’affaire dite des disparus du Beach 

Suite à l'interpellation par la justice française à Paris du général Norbert Dabira en mission en Europe, le CPR, parti de la majorité présidentielle, dénonce l’immixtion de la France dans les affaires congolaises. C’est ainsi qu’il a lancé un appel à la mobilisation massive contre cette attitude à vouloir s’immiscer dans les affaires du Congo qui est un État libre et souverain. « Nous réitérons cet appel aujourd’hui afin que les patriotes se retrouvent au rond-point Moungali le samedi 7 septembre pour une marche pacifique jusqu’à l’ambassade de France, où sera déposé un mémorandum », a ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 12:49

Le secrétaire général de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (Cééac), Ahmad Allam-mi, s’est insurgé, le 29 août, contre les exactions subies par les populations centrafricaines, notamment à Bangui, où les meurtres, pillages, déplacements sont devenus presque banals

Ahmad Allam-mi a jugé ces violences « inadmissibles » et les a condamnées, invitant les autorités de la transition centrafricaine à « assumer leurs responsabilités en mettant un terme à ces exactions et à diligenter une enquête pour traduire en justice leurs auteurs », indique le communique de la Cééac.

En attendant, la Force multinationale de l’Afrique centrale (Fomac) a été appelée à prendre le contrôle de certains quartiers tels que Boyerable, Boeing, pour protéger les populations.

Pour garantir leur sécurité et faire réagir la communauté internationale, ... Lire la suite


Politique
Samedi 31 Août 2013 - 18:30

Considérant comme clos les négociations de paix après neuf mois de pourparlers, le coordonnateur du Mécanisme national de suivi (MNS), François Muamba Tshishimbi, a profité de son premier face-à-face avec la presse, le 31 août, pour réaffirmer la position du gouvernement central de conditionner la présence de sa délégation dans la capitale ougandaise à l’élaboration d’une proposition médiane attendue du facilitateur, en l’absence d’un accord avec le M23.

« À Kampala, nous sommes allés rechercher cette solution politique jusqu’à présent introuvable. Je voudrai de la manière la plus claire et catégorique vous inviter à prendre acte que la RDC fait ce qu’on lui demande, et le fait depuis longtemps mais nous somme le seul à le faire », a-t-il déploré. Selon lui, tout a bien été discuté avec le M23 au cours des neuf mois d'âpres négociations, ... Lire la suite


Politique
Samedi 31 Août 2013 - 16:02

À la suite des attaques des Fardc et de la Brigade spéciale d'intervention, les rebelles en débandade ont été obligés de se replier vers la plaine de Kibumba. 

Les rapports de force sur la ligne de front sont en train de changer. Les Fardc ont repris leur ascendance sur les rebelles du M23 au terme de neuf jours d’affrontements qui ont fait plus d’une dizaine de victimes civiles côté congolais. Depuis le 30 août, les forces gouvernementales contrôlent la forteresse du M23 à Kibati appelée communément « Trois antennes » située à une vingtaine de km au nord de Goma. Les Fardc appuyées par la Brigade spéciale d’intervention ont pilonné les positions rebelles jusqu’à les mettre en déroute.

Les rebelles en débandade ont été obligés de se replier vers la plaine de Kibumba. Sentant le danger venir et face à la détermination des Fardc à les ... Lire la suite

Pages