Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:15

La mobilisation est grande pour Sanjola, le concert qu’entend livrer ce dimanche 13 juillet Gael au parking du Grand Hôtel de Kinshasa. Le célèbre groupe d’adoration, qui avait défrayé la chronique l’an passé, une année bien difficile à cause de la perte de trois de ses membres et surtout de son leader, Alain Moloto, s’était comme enfermé dans le mutisme. D’aucuns saluent l’initiative de ce concert qu’ils voient comme une sorte de résurrection, ou du moins un signe qui augure d'un regain de vie. En sa qualité de coordonateur de Gael, Athoms Mbuma nous dit ce qu’il en est vraiment, quitte à lever le doute sur le devenir de l’œuvre appréciée

 L’affiche du concert SanjolaLes Dépêches de Brazzaville  : Pourriez-vous nous dire le sens exact de Sanjola, est-ce un ordre ou une invitation à louer Dieu ?
Athoms Mbuma  : Sanjola doit se comprendre comme un ordre de la part de Dieu, ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 13:16

La troupe Zacharie Théâtre, essentiellement constituée des enfants malentendants, a séjourné à Yaoundé au Cameroun où elle livré trois spectacles sur la pièce Imprudence de Marie Françoise Ibovi Moulady

Cette tournée internationale figure parmi les premières de cette campagne. Elle a permis à la troupe de se produire au Goethe Institut, au Centre Othni, qui est un laboratoire de théâtre et, enfin, au centre de Béna Zingui. Elle fait suite à sa remarquable prestation lors du festival de théâtre Kimoko à Pointe noire. «David Noudy , un  grand homme du théâtre camerounais, avait découvert cette troupe constituée exclusivement de malentendants. Il est rentré au Cameroun et en a parlé aux responsables du Goethe Institut qui, en retour, ont  voulu voir les enfants sur scène. Et nous avons répondu à cette invitation », précise Davy Landou, le ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:15

Projet inédit de deux artistes, Delphine et Élodie : présenter tout au long de ce mois à l’Institut français du Congo des dessins qui reflètent les identités tant de la mode parisienne que brazzavilloise

L'exposition Greffes de l'histoire, histoires de griffes met en résonnance le travail photographique de Jean-Paul Goude pour les Galeries Lafayette. 

Les deux artistes ont choisi de proposer un univers recréé entre Paris et Brazzaville, matérialisé au Congo pendant quelques jours, en collaboration avec des sapeurs brazzavillois pour montrer le phénomène de la Sape tel que nous le connaissons, avec ses influences vestimentaires et culturelles étrangères. Cette identité culturelle est incarnée et revendiquée aujourd’hui par des Congolais sapeurs pour représenter ici de manière extravagante l’opulence occidentale pendant la période coloniale.

Ainsi, avec ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:15

Trois lauréats africains verront leurs projets exposés à la quatorzième Biennale d’architecture de Venise, en Italie, grâce au concours international d’architecture Young Architects in Africa

Le prix a mobilisé 26 pays d’Afrique, dont le Congo, pour favoriser l’émergence  d’une nouvelle génération de constructeurs, afin de mettre en émoi la vitalité de la jeune architecture africaine.

Après examen de près de 200 projets venus des Africains de la diaspora et de l’intérieur du continent, ces trois pratiques, Architectes de la Justice (Afrique du Sud), Urko Sanchez (Kenya), et André Christensen & Mieke Droomer (Afrique du Sud) ont été nommés finalistes.

Young Architects in Africa est organisé par Architecture-Studio (AS), la maison commune d’architecture de Venise. Il naît suite au succès remporté par le concours de la nouvelle architecture ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:15

Entre son talent de conteur et de comédien, exprimé dans différentes scènes d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, et ses aptitudes à fabriquer et à manipuler des marionnettes issues des traditions africaines, vietnamiennes, chinoises et birmanes, le Congolais Ulrich Ntoyo, installé en France depuis 2007, mène un parcours brillant d’artiste polyvalent. Sa structure artistique, la Youle Compagnie, recevra la saison prochaine, des subventions Culture à l’hôpital de la direction régionale des Affaires culturelles de la ville de Rouen, en Normandie (France)

La Youle Compagnie s’investit dans les milieux hospitaliers. « Je leur donne le verbe », tranche l’artiste pour nous renseigner sur ses activités artistiques dans les hôpitaux. « La parole est une vraie thérapie », poursuit-il. Cofondée avec Naïma El Qadery, une assistante sociale, la Youle Compagnie, ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:00

La chercheuse Nathalie Carré a traduit du swahili au francais des carnets de voyage datant du XIXe siècle tenus par des Africains, guides ou interprètes, aux cours d’expéditions menées par des explorateurs et colonisateurs. Nous sommes au lendemain du Congrès de Berlin, qui annonce le partage de l’Afrique entre la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Portugal et la Belgique. Les Européens sillonnent les pistes commerciales, de la côte jusqu’aux Grands Lacs, de l’Afrique à l’Europe en passant par la Russie et l’Asie. Quatre « compagnons obscurs », intégrés dans une élite côtière caravanière, ont raconté leurs périples et les rencontre entre tous ces mondes, posé des mots et leur regard sur ces colonisateurs européens. Trois questions à Nathalie Carré

 

Les Dépêches de Brazzaville : Quelle est la genèse de ce projet ?
Nathalie Carré: Cette ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:00

Le Festival d’Avignon, la plus importante manifestation de l'art théâtral et du spectacle vivant international, bat son plein depuis le 7 juillet. Des artistes venus de partout sont venus montrer, avec une certaine pression, leurs créations à un public exigeant. Parmi eux, le jeune contre-ténor congolais Serge Kakudji s’illustre dans Coup fatal, mis en scène par le Belge Alain Platel et présenté dans les colonnes des Dépêches de Brazzaville le mois dernier.

La pièce musicale présentée en ouverture de l’événement marie la musique baroque européenne et les musiques actuelles ou traditionnelles de RDC. Pari risqué mais pari réussi, à en juger les salles combles et l’enthousiasme des spectateurs chaque soirs de représentation.

Du côté de la presse française, on ne tarit pas d’éloges :

Un époustouflant spectacle (…) d’une intelligence magnifique ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:00

Que peut-il y avoir de commun entre Dumas, Senghor et Tati-Loutard ? Le premier, grand romancier de son temps, était un ami de Victor Hugo. Le second, immense poète noir de langue française et président du Sénégal de l'accession de ce pays à l'indépendance (1960) jusqu'en 1980, a obtenu tous les honneurs de la patrie française reconnaissante, notamment pour son rôle essentiel dans la conceptualisation, la mise en œuvre de l'idée de francophonie et même dans la naissance de l'institution. Quant au dernier, poète de son état, il lui est arrivé de croiser le fer avec la négritude, mais sans jamais tomber dans le piège de la vindicte. Que pourrait-il seulement y avoir entre eux ?

Rien, sans doute, ou si peu ! Et ce peu, se peut-il qu'il ne se trouve que dans l’appartenance à la confrérie des écrivains francophones ? Un peu maigre, en effet. A moins que… ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:00

C’est le tube de l’année 1987 qui a propulsé le groupe du chanteur, Savuka. Contenu dans l’album Third World Children (enfants du tiers-monde), le morceau est chanté en langue zoulou. Il est en partie dédié au plus célèbre prisonnier politique du monde du moment, Nelson Mandela

 

Grand succès de ces années-là, Asimbonanga s’est hissé dans l’actualité musicale de l’Afrique du Sud et a déferlé sur la scène du continent, puis du monde. Compréhensible : on était à l’époque de l’apartheid, période où Johnny Cleg, alias le Zoulou blanc, s’est distinctement rallié à des groupes multiraciaux. Ce n’est pas un détail : sous l’apartheid, ce genre de ralliement était illégal.

Avec le groupe Juluka en 1976, la bande reprend des mélodies occidentales fusionnées à celles des musiques zouloues et d’ailleurs : résultat fulgurant,  cinq de leurs ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 12 Juillet 2014 - 1:00

Le mois de la Sape à l’Institut français du Congo (IFC) de Brazzaville, du 3 au 26 juillet, nous donne l’occasion de découvrir la main ingénieuse et l’imagination fertile de l’artiste et sapologue Marcel Célyre, père du « boubellisme », un nouveau style dans le monde des arts plastiques congolais. Entretien

Les Dépêches de Brazzaville : Qui est Marcel Célyre ?
Marcel Célyre : Je suis un artiste congolais né à Dolisie. Bouillonnant d’inspiration depuis mon enfance, j’ai fait un peu de tout : la danse et le rap, la coiffure mixte, le théâtre, la sculpture du bois et de la pierre, la céramique et la peinture. Fuyant la guerre en 1997, je me suis refugié au Gabon. C’est là-bas où je me suis perfectionné dans les arts plastiques. À mon retour au pays en 2008, j’ai créé une nouvelle façon de m’exprimer, le boubellisme. Je suis donc le premier ... Lire la suite

Pages