Brazzaville (Brazzaville)


Brazzaville (Brazzaville)
Lundi 16 Juillet 2018 - 12:21

Hanena Ould Sidi, chef d’état-major adjoint mauritanien, a été nommé commandant de la force conjointe, succédant ainsi au général malien Didier Dacko, avec pour adjoint le général tchadien Oumar Bikimo, a-t-on appris de sources concordantes.

« Le général Hanena Ould Sidi a été officiellement nommé à la tête de la force conjointe du G5 Sahel », a confirmé une source officielle mauritanienne. Les pays membres du G5 (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) ont pris la décision de remplacer le général Didier Dacko et son adjoint burkinabè, le colonel-major Yaya Séré, lors d’un sommet de l’organisation régionale, tenu le 2 juillet à Nouakchott, en marge du sommet de l’Union africaine, mais ils s’étaient gardés de l’annoncer officiellement.

Des sources proches du G5 Sahel signalent que cette décision fait suite à un attentat djihadiste, ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Lundi 16 Juillet 2018 - 12:00

L’ancien président américain vient célébrer la mémoire de Nelson Mandela. Il prononcera, le 17 juillet, l’hommage annuel à l’icône de la lutte anti-apartheid, point d’orgue de plusieurs jours de festivités marquant le 100e anniversaire de sa naissance.

Le discours de Barack Obama fera suite à ceux de l’ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton, du milliardaire philanthrope, Bill Gates, ou de l’ex-patron de l’ONU, Kofi Annan, cinq ans après la mort de Madiba. L’événement est célébré cette semaine, avec l’ancien président Barack Obama, en vedette américaine. Cette commémoration témoigne encore que Nelson Mandela, incarnation d’un rêve « arc-en-ciel » toujours inachevé en Afrique du Sud, a gardé son statut d’icône mondiale pour son combat contre le régime raciste blanc de l’apartheid et son message de réconciliation qui a permis ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Lundi 16 Juillet 2018 - 12:15

A l’issue du neuvième congrès africain sur la pathologie qui s’est achevé le 14 juillet, à Brazzaville, la communauté scientifique africaine a mis en place un nouveau bureau qui sera piloté, pendant deux ans, par le Pr Alexis Eliras Dokékias.

« Nos collègues africains nous ont fait confiance, parce que nous sommes humbles serviteurs. Nous sommes prêts à nous engager pour le développement d’hématologie africaine », a assuré le nouveau président de la Société africaine d’hématologie.

Au cours des travaux, les participants venus de France, de l’Inde, des Etats-Unis et de plusieurs pays africains ont fait le point sur les avancées et les perspectives dans la lutte contre la drépanocytose. Des groupes de travail ont été créés au sein de la Société africaine d’hématologie (la drépanocytose, le traitement du cancer du sang et les maladies ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Dimanche 15 Juillet 2018 - 19:07

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger a séjourné, du 11 au 13 juillet, à Bujumbura, au Burundi, où il a exhorté au travail le personnel de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).

« Je suis venu vous apporter le réconfort des chefs d’Etat de notre organisation à commencer par le président Denis Sassou N’Guesso, président en exercice de notre organisation », a déclaré Jean-Claude Gakosso, ajoutant que la situation que traverse la CIRGL est provisoire.

Le chef de la diplomatie congolaise entend, avec le secrétaire exécutif de la CIRGL, initier une tournée auprès des chefs de l’organisation sous- régionale pour les encourager à lui apporter leur soutien financier. « Je pense que la CIRGL a touché le fond, elle ne peut que remonter. Il n’y a pas de raison de sombrer dans ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Dimanche 15 Juillet 2018 - 16:30

Lors d’une réunion qu’il a présidée le 14 juillet, à Brazzaville, le ministre des Affaires foncières et du domaine public a été strict à l’endroit des directeurs départementaux du cadastre et du domaine de l’Etat, les instruisant d’appliquer à la lettre les orientations contenues dans la nouvelle réglementation sur l’occupation des terres, sous peine de sanctions disciplinaires sévères.

Dans son mot introductif, Pierre Mabiala a rappelé à ses collaborateurs que la nouvelle loi portant acquisition et occupation des terres et terrains en République du Congo a été promulguée le 13 juin par le chef de l’Etat. Ce texte a été initié, a-t-il renchéri, dans le but de promouvoir la bonne gouvernance du secteur foncier dans le pays afin d’en faire une véritable niche d’opportunités capables de renflouer les caisses de l’Etat.

Aussi, le ministre ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Samedi 14 Juillet 2018 - 20:00

A la Société des postes et de l’épargne du Congo (Sopeco), la situation devient préoccupante. Les travailleurs n’ont plus été payés depuis le mois de janvier et cumulent à ce jour onze mois d’impayés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les agents de la Sopeco ont exprimé leur ras-le-bol au ministre de tutelle, Léon Juste Ibombo, le 13 juillet à Brazzaville, lors d’une réunion convoquée d’urgence. Auparavant, ils envisageaient déjà des tratégies pour mieux se faire entendre, estimant qu'ils ne pouvaient plus continuer à supporter ce calvaire. Informé de la situation, le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique a décidé de les rencontrer afin de trouver ensemble une solution d’urgence.

Ainsi, de manière pédagogique, Léon Juste Ibombo a expliqué aux travailleurs de la Sopeco que le retard observé dans le paiement des salaires ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Samedi 14 Juillet 2018 - 19:02

Le cercle de réflexion « Think tank la voix du peuple » a organisé, le 13 juillet à Brazzaville, son premier café sur le thème « Lutte contre les antivaleurs dans la gestion de la chose publique ».

 

La rencontre a connu la participation de quelques personnalités du pays, notamment l'ancien ministre Alain Akouala-Atipault, les Prs Grégoire Lefouoba et Nkoua Mbon et l’honorable José-Cyr Ebina. et Stéphanie Ovaga femme engagée dans le social et bien d’autres, a débattu de deux thèmes à savoir, la gouvernance sociale et sanitaire.

Débattant à cette occasion de l’avenir du Congo, les intervenants ont décrié les maux qui le minent dans sa gouvernance aujourd’hui, tels le népotisme, l’injustice, la non prise en compte de certaines valeurs et surtout, le manque d’éthique à presque tous les niveaux de la société.

 La gouvernance sociale, par ... Lire la suite

Pages