Bouenza : une foire-exposition pour valoriser les produits à base du manioc

Jeudi 15 Octobre 2020 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Co-organisée par l’Union européenne (UE) et le Programme alimentaire mondial (PAM), le 15 octobre à Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza, la première édition de la foire-exposition des produits dérivés du manioc s’inscrit dans le cadre du programme ProManioc, lancé en septembre dernier à Brazzaville.

Cette foire regroupe les équipementiers et les transformateurs qui échangent pendant une journée. Le but étant de mettre en relation les producteurs et productrices de manioc avec les commerçants et d’aller à la rencontre des futurs consommateurs pour leur faire découvrir les produits à base du manioc.

Sur place, les visiteurs ont pu découvrir la farine du manioc, le mbala pinda mais aussi de nouveaux produits comme le pain de manioc, le gari, l’attiéké (couscous de manioc).

Selon les organisateurs, le défi à relever pendant cette foire-exposition est de promouvoir la richesse et la variété des produits issus du tubercule de manioc ; donner aux visiteurs la possibilité de les déguster sous différentes variantes ; découvrir les avantages en termes de sécurité alimentaire.

« Nous sommes très heureux de l’organisation de cette première foire-exposition du manioc, au cœur de la Bouenza. J’espère qu’elle ouvrira la voie à d’autres activités de ce type pour faire connaître les produits à base de manioc, ainsi que les acteurs du manioc au Congo », a déclaré le représentant du PAM au Congo, Jean-Martin Bauer.

Cette foire est organisée dans le cadre du projet ProManioc qui est un programme de renforcement de la chaîne de valeur artisanale du manioc au Congo, financé par l’UE à hauteur de 1,5 million d’euros, soit environ un milliard FCFA sur le 11e FED (Fonds européen de développement).

Mis en œuvre pendant deux ans par le PAM, ce projet vise, entre autres, à renforcer les capacités de 150 artisans-soudeurs, 500 transformateurs des produits dérivés du manioc et valoriser la commercialisation de ces produits auprès du grand public.

Au total, 50 groupements de producteurs de manioc seront accompagnés afin d’augmenter leur production, à travers ce programme qui intervient en réponse à la pandémie de Covid-19 ayant fragilisé les chaînes d’approvisionnement et rappelé le besoin de renforcer le potentiel agricole local.

« A Brazzaville, c’est le haricot venant du Cameroun qui domine sur le marché. Après la mise en œuvre de ce projet, nous voulons qu’on trouve vos produits dans les supermarchés de la capitale et de Pointe-Noire, ainsi que dans les boutiques des quartiers », a signifié Jean-Martin Bauer.

De son côté, l’ambassadeur de l’UE au Congo, Raul Mateus Paula a fait savoir que cette foire-exposition était une illustration des liens étroits de coopération entre les deux parties.

« La foire-exposition d’aujourd’hui constitue une étape clé pour le projet qui met un accent particulier sur la transformation du manioc en produits encore peu connus au Congo. C’est à travers ce type d’évènements que l’on peut renforcer les liens entre les différents acteurs de la chaîne de valeur manioc et la population congolaise », a-t-il dit.

La présidente du conseil municipal de Madingou, Simone Bakoumina, s’est quant à elle félicitée du choix de sa commune pour abriter cet évènement. « Ce ciblage est tout à fait pertinent quand on sait la place fondamentale qu’occupe dans notre terroir cette denrée alimentaire à côté du haricot et de l’arachide. Ces trois cultures sont à la base de la vocation agricole du département de la Bouenza, qualifié grenier du Congo. En effet, la Bouenza doit beaucoup à cette vocation agricole et à son économie rurale, en dépend énormément le grand public », a-t-elle renchéri. 

Parfait Wilfried Douniama

Notification: 

Non