Commune d’Owando : la mairie initie plusieurs stratégies pour assainir la ville

Samedi 1 Février 2020 - 14:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le maire d’Owando, Michel Elenga Ekobo, a expliqué récemment à la presse les initiatives locales d’assainissement et de ramassage des ordures ménagères entreprises dans ladite communauté urbaine pour améliorer la qualité de vie des citoyens.  

L’opération « Commune-Tsé-Tsé » ou « Commune propre », en français, suscite tous les samedis l’adhésion massive des habitants de cette communauté. Elle consiste à demander aux populations de désherber les alentours de leurs parcelles.

« Depuis deux ans passés nous avons communiqué avec la population, leur disant que personne ne peut venir d’ailleurs pour assainir notre ville. Pour Commune-Tsé-Tsé, il y a un calendrier à observer pour tout une année », a expliqué Michel Elenga Ekobo.

Les fidèles des églises, chefs de quartier, associations et groupements de jeunes avec les outils rudimentaires en main, travaillent dès sept heures du matin pendant quatre ou cinq heures de temps.

 « Cette population est consciente que la propreté éloigne les maladies. Mais il y a des parcelles abandonnées par leurs propriétaires qui se trouvent à Brazzaville ou ailleurs. Il y a aussi plusieurs groupes de volontaires qui curent les caniveaux et désensablent certains endroits stratégiques », a ajouté le maire d’Owando.

Outre l’opération Commune-Tsé-Tsé, il y a des journées non ouvrables dans l’année où les groupements locaux comme les amis de Mozart, d’Olloko, du quartier numéro II et les dames accompagnent les initiatives d’assainissement de la mairie.

Fruit de la politique de coopération entre la mairie de la ville et la population, les projets et opérations d’assainissement améliorent l’image de la commune d’Owando et laissent place aux commentaires les plus élogieux, vis-à-vis de l’administration municipale.

« Nous sommes heureux d’avoir un maire qui a l’amour de sa ville. Une ville propre, saine, qui brille, fait la joie de tous. Nous allons toujours l’accompagner », a commenté Simplice Mbouma, habitant du quartier Mozar à Owando.  

Au-delà de l’attrait engendré par ces nouveautés dans l’assainissement, l’intérêt suscité auprès d’une bonne partie des habitants d’Owando s’explique par le fait de voir cette ville se débarrasser de tous les attributs d’une ville poubelle.

D’après les informations communiquées par le maire, la ville d’Owando et celle de Nkayi ont d’ailleurs un projet de coopération avec l’Union européenne (UE) pour amplifier les initiatives d’assainissement, de recyclage d’ordures afin d’offrir aux populations un meilleur cadre de vie dans un environnement sain.  

Le partenariat UE-Owando-Nkayi va permettre également d’assurer des services de qualité dans le domaine de l’assainissement et de ramassage d’ordures, dans les avenues et ruelles, en offrant par la même occasion une excellente visibilité.

Rappelons qu’Owando est l’une des villes du nord Congo qui, dans le cadre de la coopération décentralisée, a noué plusieurs accords de jumelage, entre autres, avec les villes de Sangmélima au Cameroun et Montfort, en France.  

 

 

 

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

Michel Elenga Ekobo, maire de la ville d’Owando répondant aux questions des journalistes/Adiac

Notification: 

Non