Conjoncture nationale : des signaux encourageants

Mercredi 28 Octobre 2020 - 18:17

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La décélération du rythme de formation des prix à l’interne, la maîtrise de l’inflation et la stabilité augurent une fin d’année plutôt apaisée.

La primature a abrité son traditionnel comité de conjoncture économique pour faire le point sur l’évolution des différents paramètres macro-économiques. Au moment où l’on s’achemine vers la fin de l’année, le gouvernement  s’est félicité des signaux encourageants de l’économie RD congolaise. Il s’agit de la décélération du rythme de formation des prix à l’interne, de l’inflation contenue et de la stabilité du taux de change tant au parallèle qu’à l’indicatif. Pour le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le résultat fort encourageant est toujours le fruit du pacte de stabilité du cadre macro-économique et monétaire, mais également, renchérit-il, du soutien du peuple RD congolais. Toutefois, le gouvernement fait preuve de prudence en anticipant directement la période des festivités de fin d’année, une période de grande pression sur les principaux paramètres macro-économiques.

En prévision des fêtes, le Premier ministre a transmis au vice-Premier ministre au Budget, Baudoin Mayo, des instructions claires. Globalement, il est question de prendre des dispositions pour garantir un approvisionnement suffisant des produits de grande consommation et parer toute rupture de stocks. En sa qualité de président de la commission Ecofin du gouvernement, Baudoin Mayo devrait veiller sans tergiversation à répondre aux attentes de la population au cours de cette période exceptionnelle. A cet effet, il est prévu des séances de travail avec la représentation du secteur privé, en l'occurrence la Fédération des entreprises du Congo, Il s’agira, le cas échéant, de mettre en place des stratégies idoines en vue d’éviter les tracasseries à la frontière.

En dehors des paramètres macro-économiques évoqués antérieurement, l’autre bonne nouvelle concerne l’évolution plutôt intéressante des produits miniers au niveau du marché international. Certes, il est observé une légère baisse des prix du cobalt et du managanèse. Toutefois, le gouvernement  note avec satisfaction « quelques embellies » des cours des métaux. Il y a, par exemple, le cuivre qui vient largement en tête des minerais exportés par la RDC, il s’écoule à environ 6 875 dollars américains en moyenne pour la tonne.

Laurent Essolomwa

Notification: 

Non