Disparition : le Cercle d’études scientifiques Rayer honore la mémoire du Pr Beseat Kiflé Sélassié

Lundi 26 Août 2019 - 15:37

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La cérémonie d’hommage à l’ancien directeur du Patrimoine de l’agence onusienne et  ancien directeur du Fonds international pour la promotion de la culture de l'agence éponyme, décédé le 3 août des suites d’un cancer, a eu lieu à l’ambassade d’Ethiopie à Paris (France).

Défenseur de l’Afrique depuis toujours et jusqu’à son dernier souffle, le Pr Béséat Kifflé Selassié, écrivait que « le savoir et le savoir-faire de la création, révélés grâce à la découverte de la méthodologie universelle, permettent de décrypter l’art et l’architecture de chaque pays et mettent enfin en évidence que l’origine commune à toutes les cultures de l’humanité est l’Afrique ». Cette découverte était celle qu’il attendait.

Lors de la Semaine de l’Afrique 2018, le Pr Béséat Kiflé Selassié a présenté Thierry Rayer durant la conférence comme étant le continuateur de la pensée de son regretté grand ami Dan Haulica, président d’honneur à vie de l’Association internationale des critiques d’art et ancien rédacteur en chef de la revue Secolul XX, primée deux fois meilleure revue culturelle européenne et ambassadeur, délégué permanent de la Roumanie auprès de l’Unesco. Pour le Pr Selassié, Thierry Rayer est également la possible continuité d’Aimé Césaire concernant la promotion de l’Afrique et sa culture dévalorisées par des idéologies racistes.

Ami de l’Afrique et de l’universalité, le Pr Béséat Kiflé Selassié a été le premier à s’être engagé à soutenir l’inscription du « savoir et du savoir-faire de la création » au titre du Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco et avait largement contribué à compléter le dossier de dépôt lors d’une séance de travail, sous le regard de son ange gardien Frédérique Schaeffer avec qui il partageait sa vie.

Le Pr Béséat Kiflé Selassié, voyait la démarche de Thierry Rayer comme étant le seul moyen permettant de faire ressortir au carrefour du matériel et de l’immatériel la paix dans l’esprit des hommes, une indispensable démarche dans un monde qui est aujourd’hui en pleine confusion. Le rôle pionnier de l’Unesco étant de promouvoir le dialogue entre les civilisations, les cultures et les peuples. Le « savoir et le savoir-faire universel de la création » comblent parfaitement cet objectif en réunissant l’humanité autour des valeurs communes. Pour cette raison, il est nécessaire pour l’humanité de faire entrer « le savoir et le savoir-faire universel de la création » au patrimoine immatériel de l’Unesco et de collaborer pour diffuser la connaissance et la méthodologie.

C’est dans ce contexte que le Cercle d'études scientifiques Rayer a rendu hommage à son président d’honneur, le Pr Beseat Kifle Selassie, qui saluait la démarche scientifique de la mise en lumière des découvertes du chercheur Thierry Rayer, fondateur et président dudit cercle ainsi que l’intérêt du caractère universel de ces dernières. Le Cercle a décidé d’honorer la mémoire du Pr Beseat Kiflé Selassié et de continuer à collaborer avec l’ensemble des délégations de l’Unesco pour que chacune des générations de l’humanité soit en capacité de décrypter l’art et l’architecture dans un esprit de transmission et d’éducation.

Depuis avril dernier, le Cercle d'études scientifiques Rayer (CESR) travaillait sur la production d'un film sur l'universalité de la création, afin de présenter et faire savoir que l'origine de la culture de l'humanité est africaine. Il était prévu que le Pr Beseat Kiflé Selassié intervienne au cours d’une séquence afin de diffuser un message à l’Afrique et à l’humanité tout entière. Ce film lui sera naturellement dédié. Les contacts avaient été pris avec la directrice générale de l'Unesco, le président de la République, Emmanuel Macron, et le Conseil présidentiel pour l'Afrique afin qu'une reconnaissance internationale sur l’universalité de la culture soit effective.

Pour le président du CESR, le seul moyen de rendre hommage à son ami Kiflé est non seulement de parvenir à réunir l’Afrique entière, mais de réunir aussi toute l’humanité autour des valeurs communes. Le CESR soutiendra à partir de ce jour l’association Pan-African Applied Research Initiative et son secrétaire général Jacques-Elie Chabert si chers à son président fondateur. Le CESR travaille pour que les désirs et objectifs de celui qui leur a été cher, un ami de l’Humanité, soient enfin exhaussés.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Thierry Rayer et le Pr Béséat Kifflé Selassié (photo d'archives DR)

Notification: 

Non