Environnement: un court métrage célèbre la remise de titres forestiers communautaires en RDC

Mardi 12 Février 2019 - 13:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le nouveau film de la Rainforest Foundation UK explique que les droits légaux de gestion des forêts locales, récemment accordés aux communautés du pays, ont le potentiel d’améliorer des vies et de protéger la forêt équatoriale, indique le site news.mongabay.com.

Une loi de 2014 en République démocratique du Congo (RDC) permet aux communautés de demander le titre légal des concessions forestières de 500 km2. En outre, en mai 2018, le ministre de l’Environnement a approuvé un plan de distribution de ces titres, réaffirmant le soutien du gouvernement national à l’importance de ces forêts gérées par ces communautés. Rainforest Foundation UK (Rfuk) et d'autres organisations ont averti le gouvernement que le fait de permettre aux demandes d'aller de l'avant sans un tel plan en place pourrait accélérer la destruction des forêts.

Depuis plusieurs années, explique-t-on, le personnel de Rfuk et ses partenaires locaux, y compris l’ONG Group d’action pour sauver l’homme et son environnement (Gashe), basée en RDC, travaillent à Irebu et dans neuf autres villages de l’ouest du pays, dans un projet pilote. Leur but est d'aider les membres de la communauté à comprendre leurs droits légaux et à intégrer les perspectives des hommes, des femmes et des jeunes de chaque village dans la gestion forestière locale.

Les organisations affirment que cette prise de conscience est impérative dans un pays où plus de quarante millions de personnes, soit près de la moitié de la population, dépendent de quelque un million de kilomètres carrés de forêt.« Tout provient de la forêt: nourriture, eau pour boire et se laver, médicaments. C’est la vie des communautés locales », explique dans le film Jennifer Labarre, chargée de communication de Gashe. Les habitants du village de Bosende, indique-t-on, reçoivent des documents forestiers communautaires après que le gouvernement a approuvé leur demande d’exploitation forestière.

"Les communautés locales, de bons partenaires

pour préserver les forêts"

« Le rôle que jouent les forêts dans la vie quotidienne de ces communautés est ce qui fait de ces dernières un lieu idéal de surveillance, protégeant une ressource qui peut continuer à fournir des services pour elles-mêmes et pour le reste du monde », a déclaré Simon Counsell, directeur exécutif de Rfuk, cité par news.mongabay.com. Ce dernier déclare dans le film que les communautés exerçant un contrôle accru sur les forêts peuvent être de bons partenaires pour la prévention de la déforestation et du changement climatique dans le monde car, précise-t-il, rien qu'en RDC , les forêts communautaires pourraient aider à préserver des milliards de tonnes de dioxyde de carbone de l'atmosphère. 

Six villages faisant partie du projet pilote détiennent maintenant le titre de quelque six cents kilomètres carrés de forêt. Durant le projet, Gashe et Rfuk ont appris comment aider d'autres communautés à obtenir le contrôle juridique de leurs forêts locales, a déclaré Simon Counsell. Pour Fifi Likunde Mboyo, chef de la division de la foresterie communautaire de la direction de la gestion des forêts en RDC, il faut s’appuyer sur le succès de ce projet pour avancer. «Très bientôt, nous allons gérer des concessions forestières à travers la République démocratique du Congo», a-t-elle déclaré. Néanmoins, pour Rfuk et Gashe, l'obtention des titres n'est que la première étape du processus . «Le chemin à parcourir est encore long. L’objectif du projet est de continuer à soutenir ces communautés dans la gestion et l’utilisation de leurs forêts», a déclaré Julien Mathe, coordinateur de Gashe.

Patrick Ndungidi

Légendes et crédits photo : 

1- Les habitants du village de Bosende recevant des documents forestiers communautaires/ Photo Rfuk 2- Ilinga, un village de l'ouest de la RDC, célébrant sa nouvelle forêt communautaire/ Photo Rfuk

Notification: 

Non