Finances publiques : des agents et cadres formés sur les normes internationales d’audit révisées

Samedi 14 Mars 2020 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Afin de garantir la transparence et la bonne gouvernance des finances publiques, la coordination du Projet de réformes intégrées du secteur public (Prisp) a organisé, à l'endroit des cadres et agents de la Cour des comptes et de discipline budgétaire, un atelier de formation visant à renforcer leurs compétences opérationnelles et professionnelles.

Pendant soixante jours, les bénéficiaires ont été édifiés sur l’importance des normes Internationales des finances publiques (Issai) ainsi que les changements découlant de leur révision, les conséquences de ces changements sur la manière de mener les contrôles et les audits structurés par la Cour des comptes et de discipline budgétaire.  Ils ont également pris connaissance des normes en cours de revision.

« Dans la forme et le fond de cette formation sur les Issai révisées, grâce à notre assiduité et à notre participation active aux travaux durant ces soixante,  notre institution dispose ainsi d’un atout supplémentaire pour mener à bien les missions  qui lui  sont assignées », a fait savoir Charles Emile Appesse, premier président de la cour des comptes et de discipline budgétaire.

L’objectif de cet atelier était d’améliorer le niveau de connaissances des différents agents et cadres en vue de développer en eux les compétences indispensables à la réalisation des activités essentielles pour la performance individuelle et collective, notamment à travers la formation sur  Issai.

« Quand nous parlons des normes Issai nous faisons allusion aux notions élémentaires du métier. Ces normes ont été révisées et élaborées.  Notre mission consiste donc à garantir, au niveau du contrôle, à la cour des comptes, la transparence et la bonne gestion des données publiques », a expliqué le point focal du Prisp, Abialo Benjamin.

D’après lui, les techniques d’enseignement adoptées par le formateur ont favorisé un meilleur apprentissage. La session de formation a donc permis le recyclage de connaissances des participants. Elle a, par la même occasion, rehaussé les habilités professionnelles des seminaristes.

L’expert-comptable et formateur, Samuelson Lukimuenia, a, quant à lui, signifié  que durant ces jours de formation, il a été question de transmettre aux participants les enseignements sur le réajustement de ces normes.

« En effet, nous sommes passés de l’ancien cadre qui avait quatre niveaux vers le nouveau cadre représentant trois activités, notamment les principes, normes et les guides. Ces outils ont été mis à la disposition du corps de contrôle de l’Etat, des cadres et agents de la Cour des comptes afin de leur permettre de planifier, d’exécuter et de mener à bien les missions d’audits sur le terrain en vue de  produire des rapports conformément aux normes Issai »,  a-t-il indiqué.

Notons que ledit atelier a été organisé avec l’appui technique de la Banque mondiale (BM) à travers le Prisp. Cofinancé par le Congo et la BM, le Prisp a pour objectif de moderniser la gestion de l’administration publique.

Gloria Imelda Lossele

Légendes et crédits photo : 

1- Remise des attestations aux participants/Adiac 2- La Photo de famille/Adiac

Notification: 

Non