Livres : Guy Moïse Diasuka Mialundama publie « Un sans-abri à Kinshasa »

Mercredi 17 Juillet 2019 - 18:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Paru aux éditions Jet d’encre, l'ouvrage est un témoignage captivant qui dresse le portrait subtil et fidèle d’une société dont les écarts entre riches et pauvres peuvent être cruellement importants.

Du jeune écrivain congolais (Kinshasa), Guy Moïse Diasuka Mialundama, cet ouvrage, entre documentation solide et observations personnelles, est un témoignage captivant sur les sans-abri à Kinshasa. « Un sans-abri à Kinshasa » est donc une sorte d’autobiographie dans laquelle l’auteur partage son expérience de la vie avec ses lecteurs. C’est un ouvrage dans lequel l’auteur appelle ses lecteurs à « ne pas se laisser abattre dès le premier coup ». « Malgré la perte de ses parents à 19 ans – épreuve qui achève de forger son caractère – il se donne les moyens de réussir dans ce domaine où il se montre brillant. Il se fait rapidement un nom dans le milieu mais, à la suite d'un cruel revers de médaille, se retrouve, du jour au lendemain, à la rue… », explique un communiqué des Editions Jets d’encre, parlant de Guy Moïse Diasuka Mialundama et de son ouvrage.

Dans cet ouvrage, l'auteur parle de son ascension fulgurante jusqu’à sa vie de sans-abri. Mais il y évoque également sa détermination de ne pas se laisser aller au désespoir, en acceptant les choses telles qu’elles arrivaient. Dans « Un sans-abri à Kinshasa », l’écrivain décrit un combat intérieur et contre ce que l’on appelle en philosophie le « sur-moi », composé de toutes ces valeurs (positives ou négatives) imposées à quelqu’un par la société. « Un ingénieur tombé si bas, à la suite d’une trahison, se retrouvant à faire de la saisie, de l’impression et des photocopies sur la place publique. Était-ce de la malchance, un mauvais sort, une malédiction, un lien héréditaire ou juste mon combat ? Je ne voulais pas m’habituer au goût de l’argent que je gagnais dans ce milieu, cela ne correspondait pas à mon titre académique. Je n’avais pas dépensé tout mon argent difficilement acquis pour étudier afin de finir sur la rue. Jamais ! Je ne voulais pas non plus que cela me déroute de ma vision », peut-on lire dans cet ouvrage.

« Un sans-abri à Kinshasa » peut également donc être considéré comme un appel au combat contre les aléas de la vie, contre toutes les pesanteurs qui peuvent bloquer tous les rêves formulés par une personne pour sa vie. « Plus le succès est important, plus la chute est dure et la déchéance profonde, Guy Moïse le sait mieux que d’autres », dit l’auteur.

Né à Kinshasa le 4 mai 1973, Guy Moïse Diasuka Mialundama, marié à Rebecca Apazoma, se passionne très tôt pour l’ingénierie et la recherche technique. Ressortissant de l’Institut supérieur des techniques appliquées, il travaille comme ingénieur technicien électronicien, option radio-transmission et génie créateur du robot roulage intelligent. Il est breveté et certifié inventeur par le ministère de la Recherche scientifique de la RDC.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Photo: la couverture de l'ouvrage.

Notification: 

Non