Rencontre citoyenne : échanges sur les Constitutions congolaises

Jeudi 2 Juillet 2020 - 21:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Un atelier sur le thème « Les médias et le constitutionalisme » a été animé, le 2 juillet,  à Pointe-Noire par Brice Makosso, coordonnateur de la Coalition TLP Congo et Alain Didier Louganana,  chargé de programme de TLP Congo au sein de la Commission diocésaine Justice et Paix (CDJP).

La coalition Tournons la page Congo (TLP-Congo) et National institute democracy (NDI) ont réalisé une étude sur les Constitutions de la République du Congo. Cette étude a été présentée aux médias  pour amener les participants à connaître les causes et les conséquences de changements des Constitutions en vue de la pérennisation et la consolidation des institutions.

Au terme de leur analyse, TLP et NDI ont principalement constaté les changements récurrents des Constitutions. Hormis les lois constitutionnelles de la période coloniale de 1958 à 1959, le pays a connu, depuis son indépendance en 1960, huit Constitutions et autant d’actes fondamentaux régissant les périodes de crise ou de transition, soit seize lois fondamentales au total. Et la durée moyenne de chacune de ces lois fondamentales est de trois ans et six mois. Le rapport met aussi en évidence des préoccupations sur les institutions, les rapports entre les principaux organes d’exercice du pouvoir, la place du pouvoir judiciaire, les droits et libertés fondamentaux, la démocratie.

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

Les participants à l'atelier sur le constitutionnalisme au Congo Crédit photo"Adiac"

Notification: 

Non