Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:05
  • Le chiffre

12%

C’est le pourcentage de la population africaine subsaharienne qui a un compte bancaire sur mobile.

     

  • Proverbe africain   

« Là où il y a entente, ne verse pas du poivre dans l'œil de ton voisin »

  • Le mot

Nomophobie

La nomophobie est une phobie liée à la peur excessive d’être séparé de son téléphone mobile. Le mot, élu mot de l’année 2018, a été inventé au cours d’une étude menée en février 2008 par la UK Post Office qui accrédita YouGov, une organisation de recherche basée au Royaume-Uni, pour observer les angoisses subies par les utilisateurs de téléphones mobiles.

  • Identité

Théo

Prénom masculin d’origine grecque, en perte de succès ces dernières années. Il émerge dans les années 1980 avec la mode des prénoms courts. Le prénom Théo provient du grec théos et signifie « Dieu ». Bien que le prénom Théo soit un ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:07

La rentrée littéraire de janvier en France est celle qui nous conduit lentement vers le Salon du livre de Paris qui se tient en mars et qui est devenu, depuis des années, une grande vitrine pour la littérature francophone en général et africaine en particulier. Cette semaine, pour cette nouvelle rentrée, nous avons choisi de nous intéresser à un roman, celui de l’écrivain camerounais, Eugène Ebodé, qui publie dans la collection noire de Gallimard,  "Le balcon de Dieu".

Dans son nouveau roman, Eugène Ebodé nous parle d’un jeune couple de Sud-Africains blancs, Donovan et Mélania Bertens, en voyage de noces à l’île Maurice, contraint par un violent cyclone de séjourner à Mayotte. Donovan et son épouse sont stupéfaits, puis choqués d'y découvrir la misère sociale, la prolifération des bidonvilles, les hordes d'enfants abandonnés dans les rues et l'état de ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:00

Acteur, réalisateur et photographe, le cinéaste, de son vrai nom Paterne Chesy Mikole, est un artiste dans toute sa dimension. Depuis plus de quinze ans, il s’est immiscé dans le 7e art avec des projets ambitieux visant à matérialiser une passion de longue date.

« Je suis devenu cinéaste grâce à la série "Rosalinda" que les filles venaient suivre chez moi et ça m’a donné le goût de faire le cinéma », fait savoir Patson Salym. Une passion devenue grandissante jusqu'à le pousser à traverser des frontières pour la matérialiser. Afin d’acquérir ses premiers rudiments dans ce métier, il décide d’aller à la rencontre de ceux qui ont connu et exercé dans le 7e art avant lui. De ce fait, il fait le choix de traverser le fleuve Congo. « Pour un début, j’ai intégré Cinarc de Caleb », confie-t-il. Une expérience infortunée car il ne sera pas ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:10

Publiés à l’Harmattan Congo-Brazzaville, les deux recueils de poésie, préfacés par l’écrivain congolais Pierre Ntsémou, sont les œuvres des anciens séminaristes catholiques devenus prêtres aujourd’hui.

L’écrivain congolais, Léopold Pindy Mamonsono, affirmait dans " Destin de poète " que « la poésie est le langage du verbe ». Le poète, inspiré par la muse, transmet un message essentiel qui dépasse son propre entendement. Poète, philosophe et prophète incarnent la même plume pour sublimer la pensée humaine, l’anoblir et l’éclairer.  

" La rage du désespoir"

Le premier recueil, " La rage du désespoir", est l’œuvre poétique de Claude Maniongui Mabondzo. Comme l’indique le titre, le livre dévoile une sainte et légitime colère devant le tableau morose d’un monde livré à l’éphémère et la fatalité. A en croire le préfacier, ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:11

Après avoir été présentée en septembre dernier au Festival du film de Toronto, au Canada, la première réalisation de la Nigériane s'ouvre une fenêtre sur le monde grâce aux droits de diffusion acquis par la société américaine Netflix.

C’est pour une première fois qu’un film nigérian se fait reprendre par le géant américain du streaming qui propose en flux continu des séries et films sur internet.

Pour Geneviève Nnaji, c’est évidemment un immense plaisir de voir son tout premier opus être diffusé aux millions d’abonnés Netflix à travers le monde.

Le montant de la transaction n’étant pas été révélé publiquement, l’équipe de réalisation de " Lionheart" estime que c’est la qualité du travail exécuté qui a énormément intéressé la firme américaine Netflix.

Ce film comique et captivant ne révèle pas que l’incroyable talent de ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 10 Janvier 2019 - 7:30

Officiellement, constituer une délégation en vue de la participation à un salon est un rôle qui incombe au ministère de la Culture. Pour pallier des absences aux deux précédentes éditions, l’écrivain congolais, Itoua-Ndigna, s’organise pour remettre ses homologues au-devant de la scène, sur la vitrine proposée par le Pavillon des Lettres d'Afrique d'Aminata Diop Johnson.

 Itoua-Ndinga, auteur-écrivain« Nous sommes à un mois du rendez-vous littéraire de Paris. L’objectif est d’assurer le rayonnement de nos auteurs écrivains en manque de visibilité internationale », assure l’écrivain congolais, auteur de plusieurs pièces de théâtre, de passage à Paris. Et d’expliquer que depuis son retour au Congo où il dispense des cours à l’Université Marien-Ngouabi après la France, la production littéraire sur place est abondante. « Hier, nos aînés, Tati Loutard, Théophile Obenga, ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:19

De la biodiversité aux infrastructures, Congo Brazza mon amour expose largement un contenu dense sur la nation congolaise en vue d’en faire une terre attrayante.

Créée en 2018, la page dont l’auteur se veut anonyme compte aujourd’hui plus de onze mille abonnés.  

Misant sur la beauté esthétique, cette page Facebook prend le temps de soigner ses images et de les rendre sublimes en vue d’éblouir les internautes au premier regard.

Congo Brazza mon amour ne poste pas que des images à en couper le souffle. Cette page présente des vidéos, des images prises d’en haut avec vue globale sur un espace, des historiques et de petites brèves d’informations. En effet, elle fait un zoom de certaines zones riches du pays que d’autres n’oseront jamais explorer en vue d’en changer les appréhensions. « Contrairement à tout ce qui se dit de négatif sur le Congo, ce ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:18

Accessoires et meubles inspirés de l’art et de l’artisanat africain, un vent d’Afrique souffle dans les tendances déco. En effet, le style africain a le vent en poupe, notamment dans le domaine de la décoration d’intérieur.

Entre masques africains, statuettes, housses ou draps en imprimés wax, l’heure est à l’exotisme et la tendance au métissage culturel. D’après certains, la décoration d'inspiration africaine dégage une atmosphère mystérieuse, lointaine et une impression de voyage immobile. Plusieurs personnes à travers le continent et dans le reste du monde intègrent de plus en plus des sculptures ou objets inspirés venus d’Afrique dans leurs demeures.

Que ce soit par ses couleurs flamboyantes, ses motifs graphiques ou son artisanat traditionnel hérité des générations passées, la culture africaine apparaît comme une source d’idées ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:09

Haut de gamme, colorée et confortable, la création révèle une touche d’africanité aux pieds dans un design contemporain.

Walk on wax, signifiant en français « se balader en wax », est une marque de chaussures qui mêle intelligemment des matériaux africains grâce aux tissus wax et au cuir, pleine de fleurs.

Pour la créatrice de Walk on wax, il s’agit bien d’emmener aussi bien les femmes et les hommes de divers horizons dans un monde assez élégant et tendance. En effet, habituée à voir des espadrilles uniformes, la firme Walk on wax a voulu cette fois-ci sortir du lot en proposant des espadrilles confortables et colorées, accessibles à un coût raisonnable, qui réconcilient avec la beauté africaine. 

Derrière les créations Walk on wax, il y a une jeune femme originaire du Bénin, nommée Edwige Quenum. Riche d’une expérience d'une quinzaine ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Mercredi 9 Janvier 2019 - 19:30

L’actuel plus ancien artiste de l’École de peinture de Poto-Poto (EPPP) a fêté récemment ses 40 ans de vie artistique au sein de cette structure picturale. L’événement a été placé sous les auspices du directeur de cette école, Parfait Mbon. 

Antoine Sita est à l’EPPP depuis le 9 septembre 1978, après sa deuxième session d’examen spécial en droit à l’Université Marien-Ngouabi, précisément à l’Institut supérieur des sciences économiques, juridiques, administratives et de gestion (Inssejag). Pendant qu’il partait pour l’université, il apprenait aussi la peinture.

« L’art c’est un don, ça été initié par l’Église catholique. Je me suis dit, comme je souffrais beaucoup à l’école, il fallait que je fasse le métier que je réaliserai jusqu’à la mort. Effectivement, les gens m’ont reçu et ne m’ont pas demandé le ... Lire la suite

Pages