Kinshasa


Kinshasa
Jeudi 8 Août 2013 - 19:02

Le collectif des opposants déclare ne pas être concerné par la démarche cavalière actuelle initiée par le pouvoir en place et se dit prêt à prendre ses responsabilités devant l'histoire et le peuple congolais.

L’opposition politique, du moins celle qui se reconnaît dans les assises tenues dernièrement à Limete, observe avec inquiétude toutes les péripéties qui entourent l’organisation des concertations nationales. Aussi pense-t-elle tirer d’ores et déjà la sonnette d’alarme afin d’avertir l’opinion sur ce qu’elle considère comme une manœuvre du pouvoir visant à s’approprier ce forum national au mieux de ses intérêts. Dans une déclaration politique rendue publique en début de semaine, l’opposition entrevoit dans le chef du pouvoir une volonté manifeste « de persévérer dans la logique des concertations convoquées et organisées de ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 8 Août 2013 - 18:10

À la veille de la tenue de ce forum national, elle exige sa part dans le présidium tout en réclamant la révision à la hausse de sièges de représentation qui devra passer de 19% à 60 %.

Généralement prises de court par des politiciens un peu plus habiles lors des grandes rencontres d’envergure nationale ou même dans les institutions du pays où elles ont une faible représentation, les plates-formes de la société civile de Kinshasa ont pris l’option de se regrouper dans un cadre de réflexion pour faire valoir leurs revendications. Plutôt que d’évoluer en ordre dispersé, elles croient le moment propice pour faire taire leurs divergences afin d’ériger un front commun face au danger de marginalisation qui les guettent en perspective de la tenue des concertations nationales. C’est tout le sens qu’il faudra accorder à la réunion qui a eu lieu le 7 août à ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 8 Août 2013 - 18:20

Au cours de la cérémonie, les élèves congolais représentés par ceux de l’école primaire Don Bosco ont reçu de l’Unicef, via le ministre de l’EPSP, des kits éducatifs pour l’année scolaire 2013-2014.

Le ministre de l'EPSP donnant le coup d'envoi de la campagne Le coup d’envoi du lancement de cette campagne a été donné, le 7 août, par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu Famba, dans l’enceinte de l’école primaire Don Bosco, située dans la commune de Masina, dans la partie est de Kinshasa. Élèves, enseignants, directeurs d’écoles, sous Proved et Proved du secteur de l’Enseignement primaire ont tous répondu à cet appel en marquant de leur présence la cérémonie organisée à cet effet.

Plus de deux millions d’enfants âgés de 6 à 7 ans, qui sont en dehors de l’école, constituent la cible principale de cette campagne. Il s’agit donc là de ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 8 Août 2013 - 17:47

L’ouverture des travaux a été présidée par le ministre provincial du Plan, budget, travaux publics et infrastructures, Robert Luzolanu.

 Les participants à ces assises, venus des différents ministères concernés par la coopération avec l’Unicef, ont fait le point sur la mise en œuvre des plans de travail roulant (PTR) 2013-2014 pour le premier semestre 2013 et partagé les résultats accomplis en plénière. Ils ont aussi identifié et analysé les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces pour les six premiers mois de la mise en œuvre du nouveau programme de coopération, et ont tiré les leçons apprises de la mise en œuvre du nouveau programme pour la période sous examen.

Ces évaluations qui ont porté sur les différents programmes de coopération entre l’Unicef et la RDC ont permis aux participants de formuler des recommandations pertinentes ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 8 Août 2013 - 18:25

Le collectif de ces associations a notamment demandé au président de la République d’organiser un dialogue incluant les représentants de la majorité au pouvoir, de l’opposition et de la société civile.

Le collectif des ONG des droits de l’homme s’est dit préoccupé par le non-organisation, jusqu’à ce jour, par le président de la République, d’une concertation avec l’opposition et la société civile afin de trouver des solutions aux préalables relatifs à la forme et au fond des concertations nationales.

Ce regroupement a exprimé sa crainte sur le fait que les préparatifs que mènent les membres du présidium ne conduisent pas à la tenue d’un forum non représentatif et qui ne pourra pas contribuer notamment à la décrispation de la situation politique, à la protection des personnes et leurs biens et ainsi à la réconciliation nationale. C’était ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 8 Août 2013 - 19:23

 L'opération a été lancée, le 8 août, dans la salle de conférences de la paroisse Notre-dame-de-Fatima, dans la commune de la Gombe, par le ministre de la Santé publique, le Dr Félix Kabange Numbi. Pour ce faire, des outils du recensement ont été symboliquement remis aux recenseurs.

 Le recensement, qui cible tous les tradi-praticiens travaillant en RDC, concerne dans un premier temps la ville de Kinshasa et il sera étendu l’année prochaine à d’autres provinces du pays.

 Initié par le ministère de la Santé publique et exécuté par le bureau d’études des statistiques pour le développement et la démocratie (Stadde), ce recensement vise notamment à mettre en place une base des données de tradi-praticiens et de leurs spécialités, d’identifier les problèmes qui minent ce secteur et d’identifier des plantes médicinales utilisées.

 Il sera aussi ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 8 Août 2013 - 18:46

 Les actes seraient attribués au président de l’Assemblée de cette contrée politicoadministrative, Omer Mijimbu Shakalau.

La Voix des sans-voix pour les droits de l’Homme (VSV) a offert, le 8 août, une tribune à Mme Godelive Bakajika Tshianda afin de dénoncer des menaces de mort dont elle est victime de la part du président de l’Assemblée provinciale du Kasaï occidental (Apkoc). À en croire la victime, il lui serait reproché de revendiquer la validation de son mandat de député provincial.

Selon l’exposé fait devant la presse, Mme Godelive Bakajika a affirmé avoir reçu, en plus de menaces physqiues, des appels et des messages (SMS) du président de l’Apko, dans lesquels ce dernier lui promet la mort. « Il a même dit qu’il goûtera de mon sang, tout en me signifiant qu’il a déjà fait tomber des grands, notamment des gouverneurs des provinces, et ... Lire la suite

Pages