Opinion

  • Éditorial

Contrat

Jeudi 25 Mai 2023 - 13:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Dans notre pays, les prestations du onze national sont rarement fêtées parce que les qualifications à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football sont souvent chaotiques. Mais le fait qu’elles soient commentées et discutées témoigne de l’attachement des Congolais à leur sélection. Le plus souvent, dans les différentes conversations, sont pointés du doigt les problèmes d’organisation.

Aujourd’hui, comme on peut le constater, l’environnement dans lequel les Diables rouges préparent leurs deux matches capitaux, respectivement en juin, face aux Aigles du Mali, et en septembre, face à la sélection gambienne, n’est pas favorable : mise à part la fameuse question des primes de présence qui a fait couler beaucoup d’encre, les gestionnaires du football congolais focalisent leur attention sur la gestion du sélectionneur national dont le contrat arrive à échéance en juin alors que la campagne pour laquelle il a été recruté prend fin plus tard, en septembre.

Terminera-t-il les éliminatoires de la prochaine CAN ou pas ? Cette interrogation oblige les dirigeants à gérer la suite des événements avec beaucoup de sagesse pour échapper à une éventuelle secousse.  Les avis sont partagés quant à l’option de le laisser terminer ce qu’il a commencé. Ce qui est certain, la tendance d’une séparation à la fin du contrat prend de l’épaisseur. Dans un sens comme dans l’autre, s’asseoir et discuter est la bonne démarche à suivre pour ne pas revivre le fracassant échec des Diables rouges lors des éliminatoires de la CAN disputée en 2022, au Cameroun. 

Le départ de l’ancien sélectionneur expatrié dans les conditions similaires avait compliqué les équations. Les Diables rouges avaient, en effet, rendu une très sale copie en bafouant leur prestation à Bissau. Si les bonnes décisions ne sont pas prises, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Plaçons l’équipe nationale au centre des intérêts car seul son avenir doit primer.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 28/2/2024 | Faiblesse administrative
▶ 27/2/2024 | Formation
▶ 26/2/2024 | Culture citoyenne
▶ 24/2/2024 | Brazzaville et Beijing
▶ 23/2/2024 | Gangrène
▶ 22/2/2024 | Fraudeurs
▶ 21/2/2024 | « Alima »
▶ 22/2/2024 | Nos enfants à l'école
▶ 15/2/2024 | Remise à plat
▶ 15/2/2024 | Rire écolo !