Éducation : des kits scolaires offerts au CEG de Mfilou par la fondation UBA

Jeudi 26 Novembre 2020 - 15:08

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Un lot composé des livres de programme de 3e, avec 250 cartons de craie et 50 rames de papier a été remis, le 23 novembre, aux responsables pédagogiques du Collège d’enseignement général(CEG) du septième arrondissement de Brazzaville.

Le don des livres s’inscrit dans le cadre du programme « Read Africa » mis en place pour stimuler les jeunes à la lecture. D’après Loriane Dzon, la directrice marketing et communication à UBA, le geste vise à répondre aux besoins de cet établissement public et inciter les jeunes filles plus nombreuses à poursuivre leurs études.

« Cette fondation œuvre dans les domaines de l’éducation dans les 20 pays où la banque UBA est implantée. Aujourd’hui, nous avons répondu aux préoccupations du CEG de Mfilou, en remettant des romans écrits par des auteurs africains.  Nous avons aussi pensé venir en aide à la direction, notamment des lots de papiers rames et la craie qui sont indispensables pour le fonctionnement de l’école », a indiqué Loriane Dzon.   

Le don a allégé les peines de plusieurs parents d’élèves, confrontés aux difficultés que réfère la rentrée scolaire, surtout dans ces moments de crise. D’après Jeanne Ida Oumba, directrice, la cheffe du CEG de Mfilou, le don de la fondation UBA est un ouf de soulagement pour le fonctionnement de son établissement. C’est le même sentiment chez le président des parents d’élèves, Bahoungou Hilaire, qui a salué un geste d’amour qui va aider à améliorer le niveau d’apprentissage des élèves.

Il faut noter que la fondation UBA Congo, la structure en charge de la mise en œuvre de la politique de responsabilité sociale du groupe United Bank for Africa (UBA) a initié des actions de solidarité en faveur des jeunes congolais et des personnes vulnérables au cours de ces dernières années. Malgré la persistance de la crise sanitaire de Covid-19, cette fondation entend poursuivre des activités de mécénat.  

« De nos jours, les élèves ne prennent plus le temps de lire et sont facilement distraits par la présence de médias sociaux électroniques tels que Facebook, Twitter, Instagram et autres ; et pour freiner cette tendance sur le continent, la fondation UBA a mis au point le projet ‘Read Africa’ (l’Afrique qui lit), conçu pour redonner le goût de la lecture à nos jeunes sur le continent », a déclaré à cet effet la directrice générale de la fondation, Bola Atta.

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Loriane Dzon remettant un échantillon à la directrice de l'école/DR

Notification: 

Non