Fiscalité : la plateforme E-TAX s’expérimente dans le Niari et la Bouenza

Jeudi 3 Décembre 2020 - 12:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’administration fiscale congolaise poursuit la vulgarisation de sa nouvelle plateforme de paiement électronique des impôts et taxes via le système intégré de gestion « E-TAX ». Vingt-trois de ses agents locaux renforcent leurs capacités sur l’utilisation des outils informatiques dédiés aux déclarations.

Le paiement électronique des impôts et taxes sera effectif dans les départements du Niari et de la Bouenza dès le 10 décembre prochain. Prélude à l’opérationnalisation de la plateforme "E-TAX" dans le sud du pays, des agents des unités de très petites et moyennes entreprises sont formés, depuis le 1er décembre, à l’utilisation des outils à Nkayi(Bouenza) et à Dolisie(Niari).

Le directeur départemental des impôts et domaines du Niari, Gustave Babalako, et sa collègue de la Bouenza, Mélanie Adoumta-Boueti, supervisent ce processus de modernisation de l’administration fiscale dans leurs localités respectives. Selon Gustave Babalako, cette formation est une phase importante dans la digitalisation de l’administration. « Celui ou celle qui n’aura pas les aptitudes à exercer désormais ses métiers fiscaux dans la nouvelle application n’aura plus de place dans son bureau », a-t- il signifié, en s’adressant à ses collaborateurs.

Pour l’un des formateurs, Lambert Ifoko, le chef de groupe utilisateurs-métiers du projet "E-TAX", la session de formation vise à capitaliser les acquis de l’ancien système de traitement automatisé de la fiscalité (Systaf) et de corriger les faiblesses de cet outil qui fut créé en 1979. Mieux, E-TAX permet de corriger, par exemple, l’impossibilité d’échanger des données entre deux unités d’entreprises assujetties; la difficulté d’interconnecter deux unités, ainsi que l’impossibilité d’effectuer des télé-procédures.   

« Avec l’entrée en vigueur de l’application E-TAX en 2020, toutes les informations concernant les contribuables et agents d'impôts sont vus à l’écran par tout le monde et au même moment. C’est le règne de la transparence à 180 degrés ! Il n’y aura plus de secret à cacher », a fait savoir Lambert Ifoko, ajoutant que E-TAX sera bénéfique aussi bien pour les contribuables et l’administration fiscale, ainsi que les partenaires au développement du Congo.  

Au sujet du contenu de cette formation à Dolisie, les échanges ont porté sur des aspects pratiques de terrain, à savoir la présentation du projet E-TAX et la consultation des informations ; la prise en charge du contribuable et la procédure de déclaration des impôts et taxes ; les cas des déclarations tardives, les tableaux de bord et la relance-contrôle automatique ; le paiement et les tableaux de bord ; le portail contribuable...

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Des agents fiscaux en formation à Dolisie/DR

Notification: 

Non