Littérature : une structure des écrivains congolais a vu le jour

Mardi 1 Décembre 2020 - 16:13

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

 « Les écrivains du Congo ASBL » est une nouvelle structure qui réunit des écrivains jeunes et vieux pour faire la promotion de leurs œuvres. Lors de la sortie officielle de cette association, les anciens écrivains ont été honorés et quelques-uns d’entre eux ont été élevés au rang de membres d’honneur.

Dans le souci de redorer les blasons ternis de l’écrivain congolais une association a vu le jour : « Les écrivains du Congo ASBL ». Cette structure a été créée pour fédérer les hommes et les femmes  des lettres de la République démocratique du Congo (RDC). Des poètes, des écrivains, des slameurs, bref tous ceux qui s’inspirent des belles-lettres pour exercer leur art avaient répondu présent à cette soirée de lancement

Dans son mot  de circonstance,  l’écrivain Bia Buetusiwa Hervé Michel, connu sous le sobriquet de Tata N’longi Biatitudes, président de cette ASBL,  a dans un discours poétique retracé l’histoire de la littérature dans le pays. Pour lui, la RDC est un pays de littérature. «Les scènes  que l’on vit tous les jours, les atrocités qui sévissent dans l’est du pays, les fonctionnaires qui sont impayés sont aussi invraisemblables que des scènes de roman … et donnent à la RDC ces cotés de littérature », a-t-il pensé

Richard Ali, le secrétaire générale de cette nouvelle structure des hommes et femmes des plumes, a, dans sa prise de parole, félicité les écrivains congolais pour leur volonté manifeste de ne pas laisser à la paresse et le  manque d’initiatives de prendre le dessus sur leur passion. Richard Ali s’est réjoui du fait que leur  structure a réuni en son sein non seulement les jeunes mais aussi les vielles plumes . Ce qu’il a poussé a invité les écrivains à s’approprier de ce « mouvement » qui souffle sur l’espace littéraire congolais car, a-t-il dit,  jamais pareille chose n’a eu lieu en RDC. Il a, en outre, invité ses paires à répondre à l’appel qu’émeut cette structure celui de tous travailler pour le relèvement de la littérature mais aussi à marquer l’histoire du pays par leur plume. Ce dernier a convié ses camarades à ne pas s’attarder sur les prouesses du passé mais plutôt à travailler de manière à ce qu’aujourd’hui puisse être mieux qu'hier et demain plus meilleur qu’aujourd’hui.

Les écrivains du Congo ont élevé au rang des membres d’honneurs certains caciques représentatifs des leurs aînés dans l’art de l’écriture parmi lesquels  l’historien Isidore Ndaywel. Dans l’assistance, l’on pouvait noter la présence des plusieurs acteurs culturels, notamment des chantres, rappeurs, slameurs  et autres. Une cérémonie qui a servi  de cadre historique. Les participants à cette soirée ont été exposés à l’histoire de la littérature dans ses débuts jusqu’à ce jour

 

 

 

Christopher Khonde

Notification: 

Non